close
  • Hu chevron_right

    Gérard Collomb insulte Myriam Picot lors d'une visioconférence

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 8 May - 07:04 · 3 minutes

C

LYON - Est-ce le printemps qui a inspiré à Gérard Collomb ce langage fleuri? Ce jeudi 7 mai, le maire de Lyon avait pour la première fois depuis le 17 mars rassemblé l’ensemble du Conseil municipal, avec tous les édiles des arrondissements.

Crise du nouveau coronavirus et confinement obligent, c’est par visioconférence que s’est déroulée la réunion. Un exercice qui ne souffre pas vraiment de spontanéité, et pourtant. Alors que Myriam Picot, la maire du 7e arrondissement de Lyon s’exprimait sur la réouverture des marchés -qui survient trop tardivement selon elle-, Gérard Collomb a oublié que son micro était ouvert et a réagi depuis son ordinateur en lâchant: “Mais qu’elle est conne”.

L’édile ne s’est pas arrêté là, visiblement remonté contre Myriam Picot, il a de nouveau eu ces mots à son égard quelques instants plus tard: “Mais non ! Mais… elle n’écoute même pas ! C’est vraiment une…”.

Comme le détaille LyonMag , en prenant la parole peu après, Gérard Collomb a été plutôt explicite quant à son agacement contre l’élue. Ancienne alliée, elle a soutenue lors des élections municipales métropolitaines et municipales les listes dissidentes de George Képénekian et David Kimelfeld. “Quand j’entends Myriam Picot, je me dis: ‘comment avons-nous pu être ensemble si longtemps et avoir les mots qu’elle emploie’”, a tancé Gérard Collomb, accusant la maire du 7e arrondissement de démagogie.

Réactions scandalisées

La vidéo relayée sur les réseaux sociaux a été de nombreuses fois partagée, d’autant que quelques heures avant ce conseil municipal, Gérard Collomb appelait lui-même à le suivre en direct.

De nombreux soutiens de l’équipe de David Kimelfeld et George Képénékian et de membres de leur groupe “Progressistes et Républicains” n’ont pas manqué de réagir, à l’instar du député LREM du Rhône Thomas Rudigoz, ou de Cécilia Sanchez.

Plusieurs membres de la liste EELV, arrivée en tête au premier tour des municipales de mars à Lyon, ont également fait part de leur soutien à Myriam Picot; comme Grégory Doucet.

Même Raphael Glusckman, l’eurodéputé a appelé Gérard Collomb à changer ses méthodes et à prendre sa retraite.

À voir également sur Le HuffPost: Sur le port du masque, Collomb passe du rien du tout... au tout au tout