close
  • Jo chevron_right

    OnePlus annonce le déploiement d’Oxygen OS 10.0 basé sur Android 10 sur ses OnePlus 7 et OnePlus 7 Pro

    news.movim.eu / JournalDuGeek – 2 days ago - 16:00

La mise à jour sera disponible ce samedi, elle sera reçue par un nombre limité d’utilisateurs dès samedi et aura un déploiement plus large dans les prochains jours si tout se passe bien.

Source : @OnePlus

Voici la liste des nouveautés :

  • Système
    • Mise à niveau vers Android 10
    • Nouveau design de l’UI
    • Autorisations de localisation plus poussées pour une confidentialité mieux contrôlée
    • Nouvelle fonctionnalité de personnalisation dans les paramètres permettant notamment de choisir les formes d’icônes à afficher dans les paramètres rapides
  • Gestes en plein écran
    • Ajout de balayages vers l’intérieur depuis le bord gauche ou droit de l’écran pour revenir en arrière
    • Ajout d’une barre de navigation inférieure pour permettre de défiler à gauche ou à droite dans les applications récentes
  • Game Space
    • La nouvelle fonctionnalité Game Space regroupe tous les jeux en un seul endroit pour un accès plus facile et une meilleure expérience de jeu.
  • Affichage intelligent
    • Informations intelligentes prises en charge basées sur les heures, les lieux et les événements spécifiques pour Ambient Display (Paramètres > Affichage > Ambient Display > Smart Display)
  • Message
    • Il est maintenant possible de bloquer les spams par mot clé pour Message (Messages – Spam – Paramètres – Paramètres de blocage)

  • Jo chevron_right

    L’application Google Maps teste son mode Incognito

    news.movim.eu / JournalDuGeek – 2 days ago - 15:10

Soucieux de soigner son image en termes de protection de la vie privée de ses utilisateurs, Google vient de mettre en place un mode Incognito, qu’il fait tester à quelques utilisateurs sur la dernière version bêta de Google Maps. Cette fonctionnalité devrait vous permettre de faire vos recherches, sans vous soucier de ce que Google conservera sur votre profil. Une fois activée, une fenêtre pop-up vous informe que vous êtes en navigation privée. D’après DroidLife , cité par le site tech Engadget , l’email d’invitation indique : “ Utilisez le mode Incognito dès que vous ne voulez pas que votre activité – comme les lieux que vous recherchez où vers lesquels vous vous dirigez – soit associée à votre compte Google ”.

Force est de constater que le géant du web cherche à redorer son blason en termes de vie privée des internautes. En milieu d’année, Google avait promis plus de confidentialité à travers ses outils, lors de sa conférence Google I/0 . Le mode Incognito fait donc partie de la liste de mesures dans ce sens. La filiale d’Alphabet espère aussi appliquer un mode similaire à ses autres applications. C’est déjà le cas de YouTube depuis mai dernier. En parallèle, XDA developers a révélé que les lignes de code du fichier APK de Google Maps dissimulaient une nouvelle fonction qui devrait bientôt voir le jour : Eyes Free. Ce mode permettra aux piétons de ne pas avoir les yeux rivés sur leur écran, en donnant des instructions vocales plus précises.

  • Te chevron_right

    The Mate 30 is a moment of truth for Huawei

    news.movim.eu / TechCrunch – 3 days ago - 22:59

We’ve known this day would come for a long time town. Over the past several months, however, it feels like it’s arrived in slow motion. Seemingly legitimate concerns over security and sanction violations have been muddled by chest-puffing and braggadocio and large-headed leaders promising to do deals. Executives were arrested in Canada and the company was added to a trade blacklist, only to be given a temporary reprieve.

This morning, in spite of it all, Huawei unveiled its latest flagship. The Mate 30 Pro is a beast of a smartphone, as we’ve come to expect from the Chinese electronics powerhouse. It’s got a quartet of cameras aligned in a ring up top. On the flip side, a 6.53-inch flexible OLED hugs the corners of the handset, boasting an always-on functionality — the long-awaited new feature that served as the central selling point for Apple’s latest wearable.

From a 100-foot view, however, it seems inevitable that no one will remember the handset for its screen or cameras or beefy 4,500mAh. It’s what’s missing that’s the most notable. The Mate 30 and Mate 30 Pro don’t use full Android, but rather an open-source version of the operating system based on it. More importantly, they are missing Google’s fundamental apps like Gmail, Maps and Chrome, a fundamental part of the Android experience. Worse yet, there’s no Google Play Store to download them.

The solutions for now are mostly stop-gap. There’s a Huawei-branded browser that lets you download apps through a Huawei-branded channel. There are 45,000 or so. Not bad, but nowhere near the 2.7 million you’ll find via Google Play. There will be better solutions to these, but they take a lot of both time and money. Huawei’s got plenty of the latter, though the former has been the cause for some debate amongst those following the company.

  • Jo chevron_right

    Huawei Mate30 et Mate30 Pro, l’innovation sans Google

    news.movim.eu / JournalDuGeek – 3 days ago - 14:59

Plus on avance dans le temps et plus Huawei accélère l’annonce de ses nouveaux smartphones de la gamme Mate, destiné à l’innovation. Il y a encore quelques années, Huawei attendait le mois de novembre pour annoncer ses nouveaux Mate mais ce temps est révolu. Cette année, c’est en ce 19 septembre 2019 que Huawei a décidé de dégainer ses deux nouveaux smartphones et ce, en même temps que le lancement des nouveaux iPhone 11 d’Apple ou encore le Samsung Galaxy Fold. Il faut dire que le secteur est plus qu’encombré avec aussi l’arrivée dans quelques semaines des nouveaux smartphones d’Oppo ou OnePlus. Dans tous les cas, voici les Mate30 et Mate30 Pro.

Comme à chaque annonce, c’est le modèle Pro qui risque d’attirer toute l’attention. Mais depuis quelques temps, que cela soit pour la gamme P ou Mate, il ne faudra pas trop ignorer le modèle « non-Pro », plus classique mais au rapport qualité-prix plus intéressant. En mars dernier, le P30 Pro avait marqué les esprits avec un design inspiré des très réussis Samsung Galaxy S. Les nouveaux Mate30 et Mate30 Pro poursuivent dans cette lignée si bien qu’il n’y aura pas forcément de très grosses différences avec les Mate20 de l’année dernière ou encore les P30 en début d’année. Les différences les plus marquantes se feront sur l’écran qui va jusqu’au dos mais aussi sur le bloc photo, rond cette fois dit Halo Ring prenant son inspiration des objectifs d’appareils photo. Et enfin, on notera toujours la présence d’une encoche intégrant une reconnaissance faciale 3D ainsi qu’un nouveau capteur de gestes.

Pas de Google Mobile Services

Avant d’entrer dans les détails techniques de ces nouveaux Mate30, il faut préciser plusieurs choses concernant son lancement. En effet, ce n’est pas une nouveauté, les Mate30 n’ont pas reçu de certification Google. Aussi, cela se traduit tout simplement par le fait que les GMS ou Google Mobile Services ne seront pas disponibles pour l’instant sur les Mate30. On parle ainsi des applications Google typiquement. Du coup, Huawei propose maintenant son HMS ou Huawei Mobile Services qui s’assurera de rendre les applications qui utiliseraient éventuellement les GMS compatibles avec les Mate30.

C’est d’ailleurs pour cette raison que Huawei a communiqué à la fin de sa conférence sur son AppGallery et de la présence, déjà, de plusieurs dizaines de milliers d’applications (570 Millions d’utilisateurs par mois et plus de 45.000 applications intégrant nativement HMS). Pour précision et simplifier également, les Mate30 tournent sous EMUI 10 avec une base Android 10 mais sans les Google Mobile Services. S’ils sont bien annoncés, on ne sait pas encore quand ils seront disponibles en Europe mais Huawei France nous l’a confirmé, ils sortiront bien en Europe, avec ou sans les Google Mobile Services.

Maintenant, on préfère vous le dire de suite, sans ces applications Google et sans une vision claire de ce que Huawei prépare pour l’avenir, on ne sait pas trop sur quel pied danser.

L’écran

Le Huawei P30 Pro propose ainsi un impressionnant écran Horizon Display qui va jusqu’au niveau de la tranche, ce qui permet de ne pas avoir de bords d’écran latéraux. On notera également des bords d’écran haut et bas de seulement 4,2mm et 4,8mm.

La dalle est de type OLED avec une diagonale 6,53 pouces (6,62 pouces pour le Mate30) avec une définition Full HD+ de 1176×2400 (1080×2340 sur le Mate30) et donc un format 18,4:9 (19,5:9 sur le Mate30). A l’instar du P30 Pro mais également des Samsung Galaxy S, le Mate30 et le Mate30 Pro vous proposent des bords latéraux incurvés qui vont jusqu’au dos, un peu comme le très récent Vivo Nex 3 ou encore l’écran type « Waterfall » d’Oppo. Les écrans supportent le DCI-P3 et réduisent de -25% la lumière bleue. Parce que les bords latéraux sont quasiment inexistants sur le Mate30 Pro, Huawei a introduit une nouvelle technologie, Side-Touch Interaction, qui permet de tapoter sur les bords pour lancer des fonctions. Typiquement, un double-tap sur un des bords lance la commande de volume et il suffit de faire glisser son pouce pour augmenter ou réduire le volume. On pourra aussi se servir des bords comme un déclencheur dans l’application photo. Et enfin, on retrouve un capteur d’empreintes sous l’écran de type optique mais de nouvelle génération.

L’encoche et le design

On a pu le constater, les Mate30 proposent toujours une encoche, un peu comme les iPhone X/XS/11. A l’intérieur de cette encoche se trouve bien évidemment mais aussi maintenant un capteur de reconnaissance de gestes qui seront introduits avec le Pixel 4 de Google le 15 octobre prochain. Et enfin, on retrouve bien évidemment une caméra frontale de 24 Mégapixels avec une ouverture de F/2.0.

A côté, on retrouve un design assez classique d’un smartphone de 2019 avec un nouveau dos dont le rendu passe du mat au glossy. Ils sont certifiés IP68 et seront disponible en version Cosmos Black, Space Silver, Cosmic Purple et Emerald Green. Le Mate30 Pro aura droit à deux versions supplémentaires avec du cuir vegan, Orange et Forest Green.

La Photo du Mate30

Pour la partie photo, Huawei continue son partenariat avec Leica et la première chose qui saute aux yeux, c’est ce bloc photo arrière au design circulaire. Comme pour le P30 Pro, on retrouve un trio d’appareils photo avec un grand-angle, un ultra grand-angle et un téléphoto mais aussi un capteur TOF.

La Mate30 reprend en gros la formule du P30 Pro à l’exception que le téléphoto se résume à un zoom optique de 3x et non 5x, ce qui donne aussi un zoom hybride en 10x. Le capteur principal est donc le même que celui du P30 Pro, à savoir un capteur RYYB, tout simplement parce que la capture de la couleur jaune permet de capturer beaucoup plus d’informations. Du coup, en profitant de la puissance des derniers processeurs et de l’intelligence artificielle, le vert est recréé après la capture. Avec toute la puissance embarquée, Huawei en a profité pour améliorer au global son bloc photo comme l’ISP par exemple, ajouter de nouvelles fonctions comme les modes Cliché Nocturne ou Silk Water (pause longue à main levée)

Techniquement parlant, l’appareil photo principal propose un capteur SuperSensing Wide de 40 Mégapixels avec un objectif grand angle de 27mm et une ouverture de F/1.8. Le second appareil photo embarque un capteur de 8 Mégapixels avec un objectif allant jusqu’à 80mm, une ouverture de F/2.4 et donc un zoom optique de 3x (10x en zoom hybride). Le troisième appareil photo 16 Mégapixels avec un objectif ultra grand-angle de 17mm et une ouverture de F/2.2. On notera toujours un mode Macro à 2,5cm et les appareils photo grand angle et zoom proposent une stabilisation optique. Et enfin, pour finir sur la photo, le capteur TOF permet une meilleure gestion des profondeurs de champs mais aussi une meilleure expérience autour de la Réalité Augmentée.

La Photo du Mate30 Pro, orienté vidéo

Mais la grosse nouveauté concernant la photo et la vidéo se situe sur le Mate30 Pro puisque le nouveau bloc photo permet d’aller chercher une sensibilité record de 409.600 ISO mais aussi de passer un gap en vidéo pour Huawei. En effet, si on reprend en gros les mêmes caractéristiques techniques du bloc photo du Mate30, le Mate30 Pro intègre sur l’ultra grand angle non seulement un objectif plus lumineux (18mm et F/1.8) mais surtout un capteur 3:2 RGB de 40 Mégapixels (1/1.54 pouce). Pourquoi ? Tout simplement parce que pour la vidéo, il vaut mieux revenir à un capteur RGB que le capteur RYYB sur l’appareil photo principal. Mais histoire que tout soit optimisé, c’est un capteur RGGB avec deux pixels verts !

Du coup, pour tout ce qui est vidéo, le Mate30 Pro utilisera en priorité l’ultra grand-angle parce que le capteur y est optimisé. Mais on notera en que l’objectif de 18mm permet d’enregistrer des vidéos en grand angle et c’est qu’on a toujours reproché aux smartphones puisqu’il y a du crop en général. Autre bénéfice de tout cela, on atteint en vidéo une sensibilité de 51.200 ISO et des ralentis allant jusqu’à 7680fps.

Les Caractéristiques Techniques

Enfin, côté caractéristiques, les Huawei Mate 30 et Mate 30 Pro embarquent le dernier processeur Kirin 990 gravé en 7nm (23% plus performant que le précédent), un GPU Mali-G76 (39% plus performant que le précédent) et son NPU (460% plus performant que le précédent), 128Go sur le Mate30 ou 256Go de mémoire interne sur le Mate30 Pro, 8Go de RAM, un port NM (une carte-mémoire propriétaire de 128Go ou 256Go au format d’une nano-SIM), la 4G LTE ou la 5G en fonction de la version, une batterie respective de 4200mAh sur le Mate30 et 4500mAh sur le Mate30 Pro avec la technologie Super Charge 2.0 filaire à 40W, la recharge sans-fil rapide jusqu’à 27W, la charge inversée trois fois plus rapide que sur le P30 Pro, EMUI 10 sous Android 10. On notera que sur la version 5G, le Mate30 Pro intègre pas moins de 14 antennes pour la 5G sur un total de 21 antennes. Huawei parle déjà de smartphone 5G de seconde génération. Et enfin, il y a le support du nouveau Huawei M-Pen, un stylet similaire au S Pen de Samsung.

Le Huawei Mate30 Pro sera disponible quand il sera disponible au prix de 1099 euros, 1199 euros en version 5G. Et le Huawei Mate30 sera disponible à 799 euros.

  • Jo chevron_right

    Le Huawei Mate 30 pourrait bien ne pas sortir en Europe

    news.movim.eu / JournalDuGeek – 4 days ago - 15:00

Crédits : Evleaks

Les futurs Huawei Mate 30, Mate 30 Pro et Mate 30 Lite pourraient bien faire l’impasse sur une sortie en Europe, et notamment en France . La raison est simple explique l’article de LetsGoDigital , relayé par nos confrères de Phonandroid : privé des applications et des services de Google, Huawei estimerait que le smartphone ne pourrait tout simplement pas rencontrer le succès en Europe, selon des sources proches du constructeur. Quant aux États-Unis, les smartphones de la marque sont tout simplement interdits de vente depuis la décision de Donald Trump. Coup dur. Après un P30 Pro assez hallucinant, le futur flagship de Huawei s’annonce particulièrement prometteur… Sauf qu’il arrive au mauvais moment. Le smartphone de Huawei sera en effet le premier de la marque à subir les conséquences du décret américain visant à empêcher la firme de collaborer avec des entreprises américaines, privant de ce fait les smartphones Huawei des services de Google.

Pas de Mate 30 en Europe sans les services Google ?

Certes, d’après les dernières rumeurs, le Mate 30 devrait bien tourner sous la version AOSP d’Android (la version open source d’Android), mais en aucun cas il ne pourra faire tourner les services de Google et notamment le Play Store, empêchant de facto d’installer des applications de manière « conventionnelle ». Si Richard Yu, PDG de la division mobile de la marque, a indiqué que Huawei proposerait un processus alternatif afin d’installer des apps, les utilisateurs européens pourraient bien largement bouder le smartphone. C’est donc la raison pour laquelle Huawei pourrait faire l’impasse sur l’Europe, au moins le temps de fignoler sa solution logicielle et revenir plus fort, plus tard.

Toujours selon LetsGoDigital , il y aurait bien une petite chance que les Mate 30 « soient lancés dans certains pays européens » , mais l’espoir semble mince. Il conviendra d’attendre la présentation officielle des Huawei Mate 30, Mate 30 Pro et Mate 30 Lite ce jeudi 19 octobre à Munich afin d’avoir davantage d’information sur la solution employée par la marque et la disponibilité du smartphone dans nos contrées.

  • Te chevron_right

    North now offers Focals smart glasses fittings and purchases via app

    news.movim.eu / TechCrunch – 4 days ago - 14:36

North’s Focals smart glasses are the first in the category to even approach mainstream appeal, but to date, the only way to get a pair has been to go into a physical North showroom and get a custom fitting, and then return once they’re ready for a pick-up and final adjustment. Now, North has released its Showroom app , which makes Focals available across the U.S. and Canada without an in-person appointment.

This approach reduces considerable friction, and it’s able to do so thanks to technology available on board the iPhone X or later – essentially the same tech that makes Face ID possible. People can go through the sizing and fitting process using these later model iPhones (and you can borrow a friend’s if you’re on Android or an older iOS device) and then North takes those measurements and can produce either prescription or non-prescription Focals, shipped directly to your door after a few weeks.

The Showroom app also includes an AR-powered virtual try-on feature for making sure you like the look of the frames, and for picking out your favorite color. Once the Focals show up at your door, the final fitting process is also something you can do at home, guided by the app’s directions for getting the fit just right.

Should you still want to hit an actual physical showroom, North’s still going to be operating its Brooklyn and Toronto storefronts, and will be operating pop-ups across North America as well.

Focals began shipping earlier this year, bringing practical smart notification, guidance and other software experiences to your field of view via a tiny projector and in-lens transparent display . North, which previously existed as Thalmic Labs and created the Myo gesture control armband, recognized that they were building control devices optimized for exactly this kind of application, but also found that no one was yet getting wearable tech like smart glasses right. Last year, Thalmic Labs pivoted to become North and focus on Focals as a result .

Since launching its smart glasses to consumers, it’s been iterating the software to consistently add new features, and making them more accessible to customers. An early price drop significantly lessened sticker shock, and now removing the requirement to actually visit a location in person to both order and collect the glasses should help expand their customer base further still.

  • Jo chevron_right

    [Test] Samsung Galaxy Fold : Le Point Final

    news.movim.eu / JournalDuGeek – 4 days ago - 10:30

Annoncé avant l’officialisation des Samsung Galaxy S10, le Samsung Galaxy Fold était prévu pour une sortie en mai dernier. Malheureusement ou heureusement, des défauts de conception mais aussi des manipulations hasardeuses sur des exemplaires de tests envoyés à différents médias ou influenceurs ont obligé Samsung à rapatrier l’ensemble des Galaxy Fold sur le marché et à annuler son lancement.

Ainsi, après des semaines de tests et quelques modifications bienvenues, Samsung a profité du peu d’annonces à l’IFA 2019 pour officialiser, enfin, le lancement du Galaxy Fold. C’est donc aujourd’hui, le 18 septembre 2019, que Samsung lance sur le marché le premier smartphone avec un écran pliable. En fonction des usages, le Galaxy Fold pourra être considérée comme une tablette pliable. Malgré l’annulation du lancement en mai dernier, Samsung reste donc la première compagnie à proposer dans le commerce un tel appareil. Et puisqu’on est en septembre 2019, une version 5G est également disponible en fonction des marchés, ce qui n’est pas le cas de la France.

Si les trolls et les anti-Samsung n’ont pas hésité à moquer la marque coréenne sur ce lancement avorté, de notre côté, on salue Samsung de ne pas avoir chercher à sortir absolument le Galaxy Fold après les retours des premiers testeurs. Il était en effet préférable de faire un rappel, régler les problèmes et de satisfaire au mieux les utilisateurs que de foncer tête baissée et de gérer ensuite en mode pompier. Nous avions discuté du sujet avec Samsung. Le Galaxy Fold aurait pu être purement et simplement annulé mais Samsung a choisi la commercialisation limitée jusqu’à la fin de l’année seulement. Le Samsung Galaxy Fold n’est pas un produit destiné en soi au grand-public, il s’adresse essentiellement aux Early-Adopters, aux Geeks, aux Technophiles qui savent pourquoi ils sont prêts à dépenser 2020 euros. Si vous êtes du genre à hésiter entre Galaxy Fold et un smartphone plus classique comme un Galaxy S10 ou un iPhone, passez votre chemin.

On a eu la chance de faire partie des rares médias à avoir pu tester le Galaxy Fold en avril et mai dernier. Notre test est ICI et on vous en conseille évidemment la lecture parce qu’on ne va pas vous faire l’affront d’un copier/coller. Dans le fond, il n’y a pas vraiment de différences entre la version de mai dernier et la version de septembre. Aussi, on va s’attarder sur les changements apportés entre la version 1.0 en mai dernier et la version 1.1 qui sort cette semaine et ce, au niveau matériel et/ou logiciel.

>>> Test du Samsung Galaxy Fold en mai dernier

Les changements

Petit rappel des problèmes rencontrés : certains premiers utilisateurs avaient confondu une protection d’écran vitale à l’écran pliable avec une simple protection d’écran qu’on pouvait enlever. D’autres ont vu des corps étrangers se glisser sous l’écran. Du coup, Samsung avait dû tout rapatrier pour étudier au cas par cas les soucis rencontrés par les premiers utilisateurs.

Sur la version de mai, il est vrai que même si la protection d’écran touchait le bord, on peut comprendre que certains aient pu le confondre avec une simple protection de base. Aussi, dans cette version finale, la protection d’écran recouvre entièrement l’écran et se termine sous les bords de l’écran. Comme cela, aucune possibilité de l’enlever. En revanche, cela reste un écran pliable avec une dalle faite de plastique donc ce n’est pas aussi solide qu’une dalle en verre. Du coup, on n’a pas forcément assez de recul pour juger de la solidité de l’écran. Nous n’avons pas noté de souci particuliers lors de nos tests mais Samsung déconseille clairement l’utilisation des ongles ou autres objets pointus sur l’écran. D’ailleurs à ce sujet, lors du déballage et lors du premier démarrage, l’utilisateur fait face à toutes sortes d’avertissements sur les possibilités d’endommager l’écran.

Samsung a également ajouté une sorte de petit ergo en « T » au niveau des pliures pour prévoir toute intrusion d’un corps étranger.

Autre changement, Samsung a intégré (on n’est pas allé vérifier) une sorte de maillage de métal dans l’écran pour assurer une plus grande solidité. On ne sait si cela a un impact mais on a eu l’impression d’avoir un écran plus plat. De même, on a trouvé la pliure moins marquée par rapport à la version de mai dernier. Ceci étant dit, ce ne sont que des impressions et on n’a malheureusement plus le produit de mai dernier pour comparer.

Et enfin, dernier changement, la charnière a été revue pour être plus dure. Cela se ressent tout de suite lors de nos premières ouvertures du Galaxy Fold. Mais ce n’est pas tout puisque l’espace entre la charnière et les faces extérieures du Galaxy Fold a été réduit pour limiter encore plus l’intrusion de corps étrangers. Les aimants pour la fermeture du Galaxy Fold sont plus puissants sur cette version finale, ce qui fait qu’on sent vraiment le « clap » de fermeture. Tous ces changements impliquent qu’il vaut mieux manipuler le Galaxy Fold à deux mains, ce qui était un peu moins le cas sur la version de mai dernier.

Petit rappel sur les caractéristiques techniques

En dehors de tous les changements énoncés plus haut, le reste n’a pas bougé, l’écran Dynamic AMOLED est toujours bon en terme de colorimétrie et de luminosité, c’est un peu moins fin et contrasté que celui du Galaxy Note10+ par exemple mais il faut dire que c’est aussi le plus récent. Il n’y a plus de versions bleues et vertes avec la version finale, le consommateur aura le choix entre une version noire ou silver. Avec un SoC Qualcomm Snapdragon 855, inutile de vous dire que c’est une bête de course pour l’ensemble des applications disponibles sur le marché. Idem pour l’autonomie, si on peut atteindre les deux jours en faisant attention, le Galaxy Fold assure une journée complète intense. Et enfin, pour le bloc photo, rien ne change par rapport à la version de mai et on retrouve ainsi un bloc photo similaire aux Galaxy S10. Open UI a été revu pour y ajouter quelques options supplémentaires comme déplacer vers la droite ou la gauche les boutons virtuels ou le clavier virtuel, pour une meilleure utilisation à une main. Si vous cherchez plus de détails sur ces parties là, on vous redirige vers le Test de la première version en mai dernier ICI .

Nom Samsung Galaxy Fold
Ecran Interne - 7,3 pouces pliable
- Dynamic AMOLED
- HDR10+
- 2152 x 1536
Ecran Externe - 4,6 pouces
- Super AMOLED
- Gorilla Glass 6
- Format 21:9
- Définition HD+
SoC - Qualcomm Snapdragon 855
- GPU Adreno 640
- Gravure en 7 nm
Logiciel - Android 9.0 Pie
- Surcouche One UI
Mémoire vive - 12 Go
Mémoire interne 512 Go
Port Micro-SD Non
Batterie - 4380 mAh (non-amovible)
- Recharge sans-fil
- Recharge sans-fil inversée PowerShare
Appareil photo dorsal - Capteur principal de 12 MP
- FoV 77° et Double Ouverture f/2.4 et f/1.5
- Autofocus Dual Pixel
- Capteur téléphoto 2x de 12 MP
- FoV 45° et Ouverture F/2.4
- Capteur ultra grand-angle de 16 MP
- FoV 123° et Ouverture F/2.2
- Photo HDR automatique
- Capture vidéo UltraHD à 60fps
- Ralentis jusqu'à 960fps en 720p
- Stabilisation optique
- Mode Vidéo Action-Cam super stabilisé
Appareil photo frontal interne - 10 MP
- Ouverture f/1.7
- Smart Autofocus
- Reconnaissance des visages 2D
- HDR automatique
- Second appareil avec un capteur RGB de 8 MP
- Capture vidéo frontal en UltraHD à 30fps
Appareil photo frontal externe - 10 MP
- Ouverture f/1.7
- Smart Autofocus
- HDR automatique
- Capture vidéo frontal en UltraHD à 30fps
Dimensions Ouvert : 160,9 x 117,9 x 6,9 mm
Fermé : 160,9 x 62,9 x 15,5 mm
Poids 263 g
Carte SIM 2 x nano-SIM (1 × nano-SIM + 1 eSIM)
Capteur d'empreintes digitales Type Physique sur le bouton Bixby
Connectique - USB Type-C
- NFC
- WiFi 6 (802.11 a/b/g/n/ac/ax)
- Bluetooth 5.0
- 4G LTE Cat. 20
GPS A-GPS, GLONASS, BDS, Galileo
Prise jack Non
Etanchéité à l'eau Non
Coloris Noir Cosmos, Argent Stellaire, Bleu Astro et Vert Martien
Prix de lancement - 2020 euros
- Livré avec des Galaxy Buds
- Samsung Care+ d'un an avec un bris d'écran
- Coque de protection en kevlar

Le Samsung Galaxy Fold est disponible à partir de ce 18 septembre 2019 au prix de 2020 euros. A noter que le Galaxy Fold est livré avec les écouteurs True Wireless, les Galaxy Buds, un étui en fibre de carbone, et une assurance Samsung Care+ d’un an comprenant une déclaration de sinistre à un dommage accidentel.

A noter que si l’achat en ligne est possible, il faudra aller retirer le smartphone dans un des points de vente. Oui, Samsung veut s’assurer que l’utilisateur final ait la bonne formation pour profiter au mieux du Galaxy Fold.

Galerie

  • Jo chevron_right

    OnePlus 7T : il se dévoile à travers des photos officielles, à une semaine de son lancement

    news.movim.eu / JournalDuGeek – 4 days ago - 08:32

Crédits: OnePlus

Pete Lau, le patron de OnePlus a révélé le design du OnePlus 7T dans un billet de forum , à une semaine de sa présentation officielle. Jusque-là, nous avions déjà pu nous faire une idée générale de ce à quoi pourrait ressembler le prochain flagship de OnePlus, grâce aux diverses fuites de ses rendus. Cette fois-ci, c’est OnePlus qui vient directement nous confirmer son design, s’attardant notamment sur son dos. L’occasion pour la marque de confirmer le dessin de son module photo aux bords arrondis, qui va contraster avec la forme anguleuse du smartphone bord à bord. Un design qui n’est pas sans rappeler celui des smartphones de Motorola ou des futurs modèles Mate 30 et Mate 30 Pro de Huawei.

Crédits: OnePlus

“Avec sa parfaite symétrie sur tous les points, un design circulaire constituait un choix naturel” , a dit Pete Lau, au sujet du module caméra du OnePlus 7T. “Après avoir passé en revue plus de cinquante variations de design, nous sommes parvenus à quelque chose de vraiment spécial” , a t-il ajouté. Son dos présente des finitions qui lui donnent bonne mine, avec son teint mâtifié, dévoilant une surface métallique. Même si ces clichés officiels ne dévoilent que son dos, on devine aisément le design bord à bord de sa façade avant. Côté spécificités, rien ne confirme encore les prouesses de ce bolide chinois. Mais sa fiche technique avait récemment fuité , en parallèle de celle, le OnePlue 7T Pro, dévoilant notamment l’un de ses principaux atouts, sa caméra à triple capteurs : un capteur principal à 48 MP (f/1.6), un téléphoto et une lentille ultra grand 16 MP (f/2.2), et plusieurs options de caméra additionnelles, dont un mode macro.