close
  • Jo chevron_right

    Instagram n’est pas satisfait des Reels et va revoir sa copie

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Yesterday - 14:00 · 2 minutes

Crédits : Instagram.

Dans son entreprise de surpasser TikTok dans le domaine de la vidéo, Instagram a lancé les Reels. Ces courtes vidéos, inspirées de celles proposées par l’application chinoise, n’ont visiblement pas connu le succès escompté et Instagram compte bien y remédier. Lors d’une interview pour The Verge, le patron du réseau social, Adam Mosseri, a expliqué ne pas être tout à fait satisfait de la nouvelle fonctionnalité. « Nous grandissons à la fois en termes de partage et de consommation, mais nous avons encore un long chemin à parcourir. Et nous devons être honnêtes, TikTok est en avance » . Il faut dire que la dominance de TikTok dans le domaine n’est plus à prouver puisque l’application est utilisée par plus de 800 millions de personnes dans le monde. C’est moins qu’ Instagram et son milliard d’utilisateurs actifs mensuels. Néanmoins, le réseau social espère distancier TikTok, en s’inspirant de ses outils. La filiale de Facebook veut développer de nouveaux outils créatifs et permettre une meilleure expérience des Reels. « Je pense que nous devons nous améliorer dans le développement d’outils plus puissants et créatifs. Nous devons en donner aux gens plus créatifs que nous et qui vivent en créant du contenu de faire quelque chose de plus percutant. » En effet, contrairement à Reels, TikTok propose plusieurs fonctionnalités pour enregistrer et éditer ses vidéos facilement. On peut notamment utiliser des filtres, des effets. Autant de choses qui sont pour l’instant impossibles sur le réseau social de Facebook.

Le manque de clarté

Instagram déplore aussi le manque de clarté vis-à-vis de ses nouvelles fonctionnalités. Même si elles apparaissent dans deux catégories dédiées, les IGTV et Reels sont assez similaires. Adam Mosseri précise, « C’est probablement une distinction trop nuancée pour résonner avec qui que ce soit, alors nous cherchons comment nous pouvons – pas seulement avec IGTV, mais sur tout Instagram- simplifier et consolider ces idées. Cette année, nous devons nous concentrer sur la simplicité. » Cette motivation poussera sans doute Instagram à revoir sa copie et offrir une refonte de son application. La nouvelle mise à jour, déployée en novembre dernier, était loin d’avoir fait l’unanimité chez les utilisateurs qui déploraient l’intégration des Reels dans la page d’accueil.

Promo
Samsung Galaxy S20 4G...
214 Commentaires
Samsung Galaxy S20 4G...
  • Écran: 6,2 ", 1440 x 3200 pixels
  • Processeur: Snapdragon 865 2,84 GHz / Exynos 990 2,73 GHz
  • Appareil photo: Triple, 12MP + 64MP + 12MP
  • Batterie: 4000 mAh

Instagram n’est pas satisfait des Reels et va revoir sa copie

  • Hu chevron_right

    Élie Semoun ironise du retrait d'un de ses sketchs par Instagram

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Yesterday - 12:57 · 2 minutes

RÉSEAUX SOCIAUX - Élie Semoun a trouvé la parade pour contourner les restrictions imposées par Instagram après la suppression de son premier sketch de l’année 2021 sur la plateforme. L’humoriste a publié ce mardi 19 janvier une vidéo dans laquelle il a tout simplement décidé de s’auto-censurer en bipant tous les propos qui pourraient susciter la polémique et entraîner le retrait de sa vidéo, comme vous pouvez le voir dans notre contenu en tête d’article.

“Ce n’est pas l’affaire du siècle, je le conçois. Mais c’est vrai qu’il y a quelque temps, Instagram a supprimé une vidéo que j’avais faite où je m’excusais par avance des blagues que je n’avais pas faites auprès des communautés des *bip* et des *bip* et aussi des *bip* et aussi de la communauté des petits *bip*”, a-t-il expliqué dans sa vidéo faisant référence à la suppression d’un sketch par Instagram le 2 janvier sur son profil.

Deux suppressions en 10 jours sur Instagram

L’humoriste, très actif sur les réseaux sociaux , avait alors tenté une seconde fois de mettre en ligne ce fameux sketch le 12 janvier, rencontrant là encore de nouvelles difficultés avec la plateforme. La vidéo en question avait été supprimée pour cause de “discours ou symboles haineux”.

“C’est bien la première fois, moi qui ai fait des sketchs sur les homos, les handicapés, les pédophiles, la mort, les djihadistes, l’hôpital, les vieux, les juifs, les Arabes, les Portugais et que sais-je encore, qu’on me censure pour une vidéo où justement je me moque du ridicule et du pathétique de devoir s’excuser pour ça”, avait-il alors réagi sur Twitter.

À travers cette polémique de suppression de contenus, Élie Semoun a surtout voulu alerter son public sur “l’époque de coincés et de psychorigides” dans laquelle nous vivons d’après lui.

“C’est ridicule. C’est un peu révélateur de ce qui se passe dans notre société. Tout le monde prend tout au premier degré c’est terrible. Voilà c’était juste une petite mise au point, j’espère que je n’aurai pas de problèmes avec la communauté des petits *biiip”, a conclu dans sa dernière vidéo celui qui a récemment soutenu l’humoriste Norman Thavaud accusé de racisme .

À voir également sur Le HuffPost: À Marseille, ils utilisent le parkour contre la pollution lumineuse

  • Nu chevron_right

    Comment télécharger facilement des photos sur Instagram ?

    news.movim.eu / Numerama · 6 days ago - 17:23

Instagram app

Instagram ne facilite pas la vie des internautes qui veulent télécharger des photos sur leur PC. Il existe néanmoins des solutions assez simples pour combler les limites du réseau social. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Comment télécharger facilement des photos sur Instagram ? est apparu en premier sur Numerama .

  • Jo chevron_right

    Une entreprise chinoise fait fuiter 400 Go de données personnelles

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Wednesday, 13 January - 11:30 · 2 minutes

Crédits : Kevin Ku via Unsplash

214 millions de comptes Facebook, Instagram et LinkedIn ont été compromis. Safety Detective, dont la mission est d’identifier les failles de sécurité de serveur, a découvert que la société chinoise Socialarks était responsable d’une fuite massive de données personnelles. L’entreprise, spécialisée dans la gestion des réseaux sociaux et le développement de marque sur le territoire chinois, conservait les données de plusieurs millions d’utilisateurs, plus de 400 Go , sur un serveur non-sécurisé détenu par Tencent. Dans sa publication, l’équipe de Safety Detective explique « que le serveur ElasticSearch était exposé publiquement sans protection par mot de passe ou chiffrement » . Concrètement, le manque de sécurité permettait à tout un chacun d’accéder aux informations des utilisateurs concernés. Selon Safety Detective, celles-ci ont été récupérées grâce au « Datascrapping » . Il s’agit de l’aspiration de données personnelles accessibles sur les réseaux sociaux. Si la pratique est légale, et déjà utilisée par de nombreuses entreprises, c’est le manque de dispositif de sécurité nécessaire à la protection des données récoltées qui pose problème. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Socialarks est concernées par une telle fuite de données, puisqu’elle avait déjà divulgué les informations de 150 millions de comptes en août dernier.

Des données sensibles

Parmi les données récoltées par la firme, on retrouve essentiellement des informations communiquées par les utilisateurs directement sur les différents réseaux sociaux. Ainsi, les noms, les noms des utilisateurs, les liens vers les profils, les pseudos sur les différentes plateformes, les photos de profils et la description des compte s sont renseignés sur le fichier. En revanche, Safety Detective a aussi remarqué que plusieurs informations plus sensibles étaient aussi présentes sur le serveur. En effet, pour Instagram par exemple, 6 millions d’adresses mail d’utilisateurs ont été enregistrées alors que ces informations n’avaient pas été diffusées sur les différentes plateformes par les internautes. Les experts ne peuvent expliquer leur présence.

Des risques de fraude

Une telle fuite de donnée est forcément très dangereuse pour les utilisateurs concernés. L’exposition de ces informations les rend vulnérables aux attaques en ligne comme le vol d’identité , la fraude financière sur d’autres plateformes, y compris les services bancaires en ligne. Les informations concernant les contacts des utilisateurs peuvent aussi être exploitées pour l’envoi d’e-mails personnalisés. Il faudra donc redoubler de vigilance. En France, plus de 810 000 de comptes sont concernés.

Une entreprise chinoise fait fuiter 400 Go de données personnelles

  • Jo chevron_right

    Facebook : Donald Trump banni de la plateforme pour une durée indéterminée

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Friday, 8 January - 13:30 · 2 minutes

Crédit : Gage Skidmore via Flickr

En réponse aux événements survenus au Capitole ce 6 janvier 2021, Mark Zuckerberg a décidé de prolonger la sanction initiale du bannissement de Donald Trump de ses plateformes Facebook et Instagram. Il est maintenant prévu que le président des Etats-Unis ne puisse recommencer à utiliser ses comptes que dans deux semaines, après l’investiture de Joe Biden, le mercredi 20 janvier, et ce, au mininum. En réalité la durée exacte de la suspension reste indéterminée. C’est une mesure à la fois de sanction et de prévention, selon Mark Zuckerberg. Dans un long post Facebook, il explique la raison de cette suspension qu’il juge nécessaire.

The shocking events of the last 24 hours clearly demonstrate that President Donald Trump intends to use his remaining…

Publiée par Mark Zuckerberg sur Jeudi 7 janvier 2021

Il fait remarquer que le président n’a fait « que cautionner plutôt que condamner les actions de ses supporters au Capitole » et qu’ils craignaient que ses posts ne fassent que « provoquer de plus amples violences ». Mark Zuckerberg voit également les propos de Donald Trump comme un danger lorsqu’il dit que « les risques de laisser le président continuer à utiliser nos services durant cette période sont tout simplement trop élevés. »

Moins de deux semaines avant la fin officielle du mandat de Donald Trump, Facebook ne prend pas un très grand risque. En effet, cela fait plusieurs semaines, voire plusieurs mois, que Donald Trump relaye de fausses informations et appelle à discréditer l’institution électorale des Etats-Unis, sous prétexte qu’une fraude aurait été commise. De plus, Facebook et Twitter ont souvent fait le choix de ne pas censurer le président alors même que certains de ses posts étaient en violation avec le règlement de leurs plateformes. Loin de faire l’unanimité, beaucoup pensent que cette décision va a contresens de la liberté d’expression et des valeurs démocratiques. En effet, certains parlent même d’une décision digne du « communisme », une idéologie aux antipodes de l’idéologie américaine depuis la Seconde Guerre Mondiale. Bonne ou mauvaise décision, Donald Trump pourra toujours utiliser Twitter pour s’exprimer puisqu’il a pu récupérer son compte passé les 12h de suspension.

Facebook : Donald Trump banni de la plateforme pour une durée indéterminée

  • Ar chevron_right

    Facebook, Instagram ban Trump through at least Inauguration Day

    news.movim.eu / ArsTechnica · Thursday, 7 January - 16:20

Facebook logo photoshopped to appear spattered with blood.

Enlarge (credit: Facebook / Aurich Lawson )

In the wake of yesterday's incidents at the US Capitol, Facebook is officially suspending President Donald Trump's account through at least January 21, if not longer, company CEO Mark Zuckerberg said today.

"The shocking events of the last 24 hours clearly demonstrate that President Donald Trump intends to use his remaining time in office to undermine the peaceful and lawful transition of power to his elected successor, Joe Biden," Zuckerberg said in (naturally) a Facebook post .

"His decision to use his platform to condone rather than condemn the actions of his supporters at the Capitol building has rightly disturbed people in the US and around the world. We removed these statements yesterday because we judged that their effect—and likely their intent—would be to provoke further violence."

Read 4 remaining paragraphs | Comments

index?i=Ks8corFGFEo:HdO6G2pTSCM:V_sGLiPBpWUindex?i=Ks8corFGFEo:HdO6G2pTSCM:F7zBnMyn0Loindex?d=qj6IDK7rITsindex?d=yIl2AUoC8zA
  • Nu chevron_right

    Facebook restreint « indéfiniment » le compte officiel de Donald Trump

    news.movim.eu / Numerama · Thursday, 7 January - 16:08

Mark Zuckerberg a annoncé que le blocage du compte officiel de Donald Trump allait être « étendu indéfiniment » pour Facebook et Instagram. La situation sera réévaluée dans deux semaines, quand la passation de pouvoir au nouveau président Joe Biden aura eu lieu. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Facebook restreint « indéfiniment » le compte officiel de Donald Trump est apparu en premier sur Numerama .

  • Nu chevron_right

    Que s’est-il passé sur l’Instagram de Marlène Schiappa ?

    news.movim.eu / Numerama · Monday, 4 January - 13:56

Une vidéo publiée le dimanche 3 janvier sur Instagram à propos d'un salon de coiffure a créé la polémique sur les réseaux sociaux, et l'embarras pour le cabinet de Marlène Schiappa. Les proches de la ministre ont nié son existence, ou expliqué qu'il s'agissait d'un « faux post ». Son avocat a ensuite réfuté tout « placement de produit » ou « post sponsorisé ». Mais que s'est-il passé ? [Lire la suite]

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo !

L'article Que s’est-il passé sur l’Instagram de Marlène Schiappa ? est apparu en premier sur Numerama .