close
  • Hu chevron_right

    Le deuxième tour des élections municipales dans les grandes villes

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Sunday, 28 June - 02:34 · 1 minute

POLITIQUE - Elles vont forcément aimanter les regards et alimenter les conversations. Les villes de plus de 100.000 habitants sont toujours un indicateur du rapport de forces entre les grandes formations politiques. Le soir du 15 mars , seulement six d’entre elles ont connu leur verdict; trois ont été remportés par Les Républicains (Toulon, Reims, Boulogne-Billancourt), deux par des maires de droite (Angers et Caen) et une par un communiste (Montreuil).

Un second tour de ces municipales est donc organisé ce dimanche 28 juin dans 36 de ces grandes villes, notamment dans les trois plus grandes: Paris, Marseille et Lyon. Le match s’annonce plus indécis dans les deux dernières où les écologistes peuvent espérer l’emporter .

Vous trouverez dans la carte ci-dessous les configurations de ce scrutin, organisé trois mois après le premier tour pour cause d’épidémie de coronavirus. On notera que la configuration principale est la triangulaire (dans 19 villes). Il y a aussi 13 duels (dont un qui concerne le premier ministre Edouard Philippe au Havre ) et quatre quadrangulaires.

La couleur représente la famille politique arrivée en tête du premier tour. Le symbole indique si la personnalité en tête est de la couleur du maire sortant (maison) ou d’une autre (porte).

À voir également sur Le HuffPost : Voici à quoi ressembleront les bureaux de vote du second tour ce dimanche

  • Hu chevron_right

    Municipales 2020: tous les sondages à deux jours du second tour

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 26 June - 20:31 · 1 minute

POLITIQUE - Les écolos vont-ils ravir la mairie de Lyon? Marseille va-t-elle quitter le giron des Républicains, 25 ans après l’arrivée de Jean-Claude Gaudin ? Édouard Philippe subira-t-il une claque dans son fief du Havre ? Du nord au sud, les grandes villes seront, dimanche 28 juin, les principaux points chauds du second tour des élections municipales. Avec des victoires de prestige et des déroutes humiliantes à la clé.

Dans le Rhône par exemple, la capitale des Gaules, premier bastion de la macronie pourrait être submergée par la vague écolo. Un récent sondage pour l’élection à la métropole confirme l’avance du candidat Europe Écologie les verts Bruno Bernard devant celui de l’alliance Gérard Collomb-Les Républicains François Noël Buffet . Nombreuses autres enquêtes d’opinion ont été rendues publiques depuis le dépôt des listes officielles.

Certaines, comme à Lyon ou Paris confirment les tendances du premier tour. D’autres, à Toulouse, Marseille ou Lille pronostiquent un résultat final très serré. Pour vous aider à y voir plus clair dans ces élections très incertaines, Le HuffPost a recensé tous les récents sondages effectués dans les villes clés de cette élection, sur la carte à retrouver ci-dessous.

La couleur des points correspond au parti politique du maire sortant. Bleu pour LR, violet pour l’UDI, rose pour le PS, rouge pour les divers-gauche. Et sable pour David Kimelfeld candidat LREM-dissident à la métropole de Lyon.

À voir également sur Le HuffPost : Jean-Luc Mélenchon dédicace des tracts d’Edouard Philippe (avec le sourire)

  • Hu chevron_right

    Municipales à Lyon: LREM retire son investiture à Gérard Collomb

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 29 May - 14:33 · 1 minute

MUNICIPALES - Cela devenait inéluctable depuis que Stanislas Guérini avait déclaré jeudi que Gérard Collomb avait “franchi une ligne rouge” . LREM a en effet décidé de retirer son investiture à l’ancien ministre de l’Intérieur pour le deuxième tour des élections municipales à Lyon.

“La commission nationale d’investiture dénonce la décision de Gérard Collomb et de Yann Cucherat de s’allier avec Laurent Wauquiez , Étienne Blanc et François-Noël Buffet”, peut-on lire dans un communiqué du parti macroniste diffusé ce vendredi 29 mai.

La veille, le maire de Lyon avait surpris tout son monde en annonçant qu’il renonçait à briguer la présidence de la métropole de Lyon au profit du sénateur LR François-Noël Buffet. En échange, le candidat de droite à la mairie s’engageait à se retirer pour soutenir le dauphin de Gérard Collomb, Yann Cucherat. Le tout pour faire barrage aux écologistes arrivés en tête du scrutin le 22 mars dernier.

Le parrain d’Emmanuel Macron en politique tente d’expliquer que son choix de faire un accord avec la droite est dicté par sa volonté de rassembler largement pour poursuivre sa politique dans un contexte troublé par la crise du coronavirus. Mais personne, au sein du parti macroniste, n’a compris comment il a pu s’allier Laurent Wauquiez qui fut le premier adversaire de la majorité en 2017. “Il se perd lui-même”, a notamment réagi Christophe Castaner, son successeur place Beauvau.

À voir également sur Le HuffPost: Gérard Collomb insulte Myriam Picot lors d’une visioconférence

  • Hu chevron_right

    Anne Soupa veut succéder à Barbarin à l'archevêché de Lyon

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Monday, 25 May - 13:53 · 3 minutes

ÉGLISE - “Une candidature symbolique, oui, mais les symboles peuvent être très forts”. Anne Soupa, écrivaine, bibliste et présidente du comité de la jupe entend se présenter pour prendre la tête de l’archevêché de Lyon.

Depuis la démission du cardinal Barbarin en mars après les suites de l’affaire Preynat, la place est libre. Le prélat avait été condamné en 2019 pour ses silences sur l’affaire, puis relaxé en appel avant de donner congé. Une vacance dont en entend bien profiter la théologienne de 73 ans, également à l’initiative du comité de la jupe qui milite depuis 2008 pour une juste reconnaissance des femmes au sein de l’Église, comme le rappelle la vidéo en tête d’article .

La candidature a peu de chance d’aboutir, mais elle a le mérite de faire parler. “Je ne pense pas que l’on me propose la Mitre dans une semaine, mais le symbole de ma candidature peut être très fort parce qu’il dénonce deux vrais problèmes: l’invisibilité des femmes qui prive l’Église catholique d’ouverture d’esprit et de sang neuf, mais aussi le problème de la gouvernance”, explique Anne Soupa au HuffPost.

Habituellement, la nomination d’un archevêque n’implique pas de candidature : le pape choisit parmi des noms qui lui sont proposés par le Nonce apostolique à Paris, ambassadeur du Saint-Siège.

La bibliste ne le cache pas, c’est précisément face à ces enjeux de gouvernance qu’elle a choisi de postuler au diocèse de Lyon, une ville qu’elle connaît bien pour y avoir suivi ses études de théologique. “C’est à Lyon, et non à Luçon ou Romorantin qu’il faut poser le problème de la gouvernance et de ses dysfonctionnements, parce que c’est là que c’est le plus visible”, ajoute Anne Soupa.

Son programme est d’ailleurs pensé pour répondre à différents enjeux soulevés par l’affaire Preynat, du nom de l’ancien prêtre reconnu coupable pour agressions sexuelles sur de jeunes scouts entre 1971 et 1991, mais qui a fait appel. “La première priorité c’est l’écoute, plus on écoute plus la vie l’emporte. Ensuite, il faut prendre des décisions claires aussi bien dans les grandes orientations que dans les petites choses. Le diocèse a besoin de sécurité et de clarté. Enfin la troisième priorité, c’est ne pas sacrifier la vérité, ne pas jouer dans la dissimulation, parce que dissimuler c’est transférer une dette aux générations futures”, estime Anne Soupa. Cette dernière assure avoir d’ailleurs reçu le soutien de La Parole libéré, l’association créée par des victimes du père Preynat.

Encourager les femmes à postuler

Sur les enjeux d’invisibilité, Anne Soupa espère que sa candidature encouragera d’autres femmes à suivre son chemin. “Tout m’autorise à me dire capable de candidater au titre d’évêque, tout me rend légitime. Or, tout me l’interdit. Si ma candidature est interdite par le droit canon, c’est tout simplement parce que je suis une femme, que les femmes ne peuvent être prêtres et que seuls les prêtres, en devenant évêques, dirigent l’Église catholique”, écrit-elle dans sa profession de fois.

Alors que le Saint-Père s’est refusé à ce que les femmes puissent devenir diacre en février dernier, Anne Soupa confie toutefois au HuffPost qu’elle espère que sa candidature lui arrivera jusqu’aux oreilles.

Elle espère en tout cas intimer un grand mouvement pour “bousculer les lignes ” d’une “institution” qu’elle juge renfermée “sur une base trop étroite” et incapable “saisir les grands enjeux de spiritualité de notre époque”. “Je n’ai pas beaucoup d’espoir qu’elle bouge d’elle-même. Mon seul espoir, c’est que le terrain que les hommes, les femmes et les catholiques s’emparent des ces enjeux. Que les femmes surtout se mettent à candidater. Il faut faire savoir qu’on est prêtes. Même si ça n’aboutit pas à des responsabilités, ça aboutira à des initiatives qui je l’espère seront fécondes”, veut croire Anne Soupa.

À voir également sur Le HuffPost: Les images de la Pâques inédite du pape, confiné et quasiment seul

  • Hu chevron_right

    Gérard Collomb insulte Myriam Picot lors d'une visioconférence

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Friday, 8 May - 07:04 · 3 minutes

C

LYON - Est-ce le printemps qui a inspiré à Gérard Collomb ce langage fleuri? Ce jeudi 7 mai, le maire de Lyon avait pour la première fois depuis le 17 mars rassemblé l’ensemble du Conseil municipal, avec tous les édiles des arrondissements.

Crise du nouveau coronavirus et confinement obligent, c’est par visioconférence que s’est déroulée la réunion. Un exercice qui ne souffre pas vraiment de spontanéité, et pourtant. Alors que Myriam Picot, la maire du 7e arrondissement de Lyon s’exprimait sur la réouverture des marchés -qui survient trop tardivement selon elle-, Gérard Collomb a oublié que son micro était ouvert et a réagi depuis son ordinateur en lâchant: “Mais qu’elle est conne”.

L’édile ne s’est pas arrêté là, visiblement remonté contre Myriam Picot, il a de nouveau eu ces mots à son égard quelques instants plus tard: “Mais non ! Mais… elle n’écoute même pas ! C’est vraiment une…”.

Comme le détaille LyonMag , en prenant la parole peu après, Gérard Collomb a été plutôt explicite quant à son agacement contre l’élue. Ancienne alliée, elle a soutenue lors des élections municipales métropolitaines et municipales les listes dissidentes de George Képénekian et David Kimelfeld. “Quand j’entends Myriam Picot, je me dis: ‘comment avons-nous pu être ensemble si longtemps et avoir les mots qu’elle emploie’”, a tancé Gérard Collomb, accusant la maire du 7e arrondissement de démagogie.

Réactions scandalisées

La vidéo relayée sur les réseaux sociaux a été de nombreuses fois partagée, d’autant que quelques heures avant ce conseil municipal, Gérard Collomb appelait lui-même à le suivre en direct.

De nombreux soutiens de l’équipe de David Kimelfeld et George Képénékian et de membres de leur groupe “Progressistes et Républicains” n’ont pas manqué de réagir, à l’instar du député LREM du Rhône Thomas Rudigoz, ou de Cécilia Sanchez.

Plusieurs membres de la liste EELV, arrivée en tête au premier tour des municipales de mars à Lyon, ont également fait part de leur soutien à Myriam Picot; comme Grégory Doucet.

Même Raphael Glusckman, l’eurodéputé a appelé Gérard Collomb à changer ses méthodes et à prendre sa retraite.

À voir également sur Le HuffPost: Sur le port du masque, Collomb passe du rien du tout... au tout au tout

  • chevron_right

    Les avis Cometik, c'est pas de l'arnaque !

    mathias poujol-rost ✅ · Tuesday, 24 March - 12:34 edit

Non non, pas du tout. 11 et 10 octobre 2017, par des employées ou salariés. #NovaSEO #MyLocalBusiness #Lille (59) #Lyon (69) #Montpellier (34) #

Source : https://www.indeed.fr/cmp/Cometik/reviews

  • chevron_right

    Rebellyons-nous, occupation du pont Wilson à #Lyon

    Timothée Jaussoin · Monday, 16 September, 2019 - 07:46 edit · 1 minute

Le dimanche 15 septembre 2019, sous un soleil de plomb nous avons bloqué avec succès le pont Wilson en plein centre de #Lyon.

Cet évènement coup de poing, non-violent et festif nous a permis de dénoncer la gravité de la situation face aux chamboulements écologiques et climatiques que nous vivons présentement et à venir très prochainement.

Cet évènement a été relayé dans la presse par Rue89 et a fait l'ouverture du journal du soir France3 Rhône-Alpes.

De nombreuses actions de désobéissance civiles non-violentes sont à prévoir prochainement. Plus d'informations sur le site officiel de XR France et sur le site international.

#ecology #climate #france #extinctionrebellion #xr #action #movement #bridge #pont