close
  • Jo chevron_right

    Netflix dépasse les 200 millions d’abonnés dans le monde

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Yesterday - 10:00 · 3 minutes

Crédits : freestocks via Unsplash

2020 est une année à marquer d’une pierre blanche pour Netflix . La plateforme SVOD, leader du marché, vient de dépasser le palier des 200 millions d’abonnés, avec un total de 203,6 millions en ce début d’année . La pandémie aura visiblement été fructueuse pour le divertissement en ligne, alors que de nombreux cinémas du monde ont fermé leurs portes pendant plusieurs mois. En 2020 , Netflix a séduit plus de 37 millions d’utilisateurs payants , dont 8,5 pour les derniers mois de l’année. Des chiffres qui ont permis à la société de Reed Hastings d’engranger 25 milliards de revenus annuels . Fort de ce constat, Netflix annonce même « ne plus avoir besoin de lever des financements externes pour ses opérations quotidiennes. » Concrètement, la firme n’aura plus besoin d’emprunter pour subvenir à ses besoins. Parmi les gros succès de cette année pour Netflix, on retrouve sans surprise Le jeu de la Dame . Disponible depuis le 23 octobre 2020, la série a été vue par plus de 62 millions de foyers quatre semaines seulement après sa sortie. Elle est rapidement devenue la deuxième série limitée Netflix la plus vue, juste après The Tiger King . Les abonnés Netflix ont aussi largement apprécié la première série Shondaland sur la plateforme. Netflix prévoit que La Chronique des Bridgerton réalise le très honorable score de 63 millions de visionnages pour son premier mois. Cela lui permettrait de se hisser à la cinquième place des séries les plus vues.

Une concurrence de plus en plus rude

Mais voilà, 2021 ne devrait pas être aussi bonne pour Netflix qui va désormais faire face à une concurrence plus rude. Les très bons scores réalisés par la plateforme s’expliquent en majeure partie par l’absence de contenus forts sur les autres services SVOD. Depuis,  Disney+ est arrivé dans plusieurs pays et commence à muscler son jeu. Il faut dire que le programme est plutôt alléchant et que la plateforme mise énormément sur une licence parmi les plus populaires dans les salles obscures. Depuis maintenant une semaine Disney+ a lancé la première série du MCU : WandaVision . Avec plus de 2,79 milliards de dollars au box-office pour Avengers : Endgame , Marvel représente une force de frappe énorme pour Mickey. HBO aussi a vu les choses en grand pour le lancement d’HBO Max en proposant plusieurs films en même temps que leur sortie dans les salles obscures. Ainsi, elle espère attirer de nombreux curieux et de profiter de la fermeture de plusieurs salles de cinéma aux États-Unis pour s’imposer dans le déjà très chargé panorama de la SVOD. La firme bénéficie aussi d’un avantage non négligeable : les films du DCEU. Néanmoins, selon une étude de Deloitte, la souscription à des services de streaming est assez éphémère puisque 25 % des abonnés ont résilié leur abonnement sur une plateforme, au profit d’une autre, en octobre dernier. Sur Netflix c’est d’autant plus facile que les épisodes d’une même saison sortent en même temps. Il sera donc possible de binger une série avant de se désinscrire. Néanmoins, Netflix a plus d’un tour dans son sac et prévoit de donner une bonne raison de rester à ses abonnés. En 2021, la firme sortira un film par semaine et annonce déjà plusieurs séries très attendues du grand public. On pense notamment à The Witcher , Umbrella Academy et même Stranger Things . L’avenir n’est donc pas si sombre pour le fameux N rouge.

Fire TV Stick | Basic Edition...
12 851 Commentaires
Fire TV Stick | Basic Edition...
  • Avec Fire TV Stick Basic Edition, accédez facilement au contenu de Prime Video, Netflix et à...
  • Fire TV Stick Basic Edition est livré avec une télécommande vous permettant de contrôler et...
  • Branchez simplement votre Fire TV Stick Basic Edition et commencez à l'utiliser en quelques...
  • Profitez d'un streaming rapide et fluide avec un processeur quadricœur, un espace de stockage...

Netflix dépasse les 200 millions d’abonnés dans le monde

  • Nu chevron_right

    Vous allez pouvoir laisser Netflix choisir une série à votre place

    news.movim.eu / Numerama · Yesterday - 08:57

Vous en avez marre de perdre des heures à chercher quel film ou série regarder sur Netflix ? La plateforme va généraliser l'utilisation d'un bouton pour laisser la plateforme choisir à votre place, jusqu'ici en test dans quelques régions du monde. [Lire la suite]

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo !

L'article Vous allez pouvoir laisser Netflix choisir une série à votre place est apparu en premier sur Numerama .

  • Nu chevron_right

    Netflix a dépassé les 200 millions d’abonnés, mais célèbre modestement

    news.movim.eu / Numerama · Yesterday - 07:51

Netflix a gagné 8 millions d'abonnés au dernier trimestre de 2020, faisant paradoxalement de cette année la meilleure de l'histoire de la plateforme de SVOD. Mais adopte un ton volontairement humble et mesuré, au vu de la crise sanitaire. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Netflix a dépassé les 200 millions d’abonnés, mais célèbre modestement est apparu en premier sur Numerama .

  • Ar chevron_right

    Review: Chilling Adventures of Sabrina ends run with disappointing finale

    news.movim.eu / ArsTechnica · 4 days ago - 20:01 · 1 minute

Our favorite half-human/half witch teenager took on eight timeless menacing entities to avert the apocalypse (again) in the final season of The Chilling Adventures of Sabrina . I've championed this weirdly captivating supernatural horror show from the beginning, and for three seasons the strengths have always outshone the occasional weakness. Unfortunately, S4 turned out to be the weakest of all, despite including one of the best episodes of the entire Netflix series, and what should have been a strong unifying narrative arc. It's still pretty entertaining, but there was just a little too much pointless fan service and sloppy plotting this time around for S4 to really work.

(Spoilers for prior seasons below. Major spoilers for the series finale are below the second gallery. We'll give you a heads up before we get there.)

As we've reported previously, the show was originally intended as a companion series to the CW's Riverdale —a gleefully Gothic take on the original Archie comic books—but Sabrina ended up on Netflix instead. The show retains some of the primetime soap opera elements of Riverdale, but it incorporates more full-blown horror without bowing to the niceties imposed by network television. As I wrote last year, "Ultimately, the best thing about The Chilling Adventures of Sabrina is how gleefully and unapologetically the show leans into its melting pot of the macabre. It's quite the high-wire act, exploring serious themes while never, ever taking itself too seriously—and never descending into outright camp."

Read 14 remaining paragraphs | Comments

index?i=B9TJGXquJqU:BACVF9BNa_w:V_sGLiPBpWUindex?i=B9TJGXquJqU:BACVF9BNa_w:F7zBnMyn0Loindex?d=qj6IDK7rITsindex?d=yIl2AUoC8zA
  • Hu chevron_right

    "Red Notice" sur Netflix : son casting et son budget laissent entrevoir un blockbuster colossal

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 13 January - 12:51 · 1 minute

CINÉMA - Avec sa pluie de stars et ses grosses enveloppes, Netflix promet de faire peur à Hollywood cette année. Entre l’impressionnante liste des films à gros budgets qui sortiront chaque semaine de 2021 sur la plateforme, comme “Army of the Dead”, “Bruised”, “Yes Day”, ou “Thunder Force”, les contours d’une production colossale se dessinent peu à peu.

Avec en tête en tête d’affiche Dwayne Johnson , Gal Gadot et Ryan Reynolds, et des salaires culminants à plus des dizaines de millions de dollars, l’ambitieux blockbuster d’action “Red Notice” aurait coûté environ 200 millions de dollars à produire.

La bande-annonce annuelle dévoilant les films à venir sur la plateforme a permis de révéler de premières images de ce qui pourrait être le plus gros film jamais produit par Netflix. Sur son compte Instagram, Dwayne Johnson avait aussi dévoilé quelques images du tournage de cette production titanesque, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête de cet article.

Concernant le synopsis du long-métrage , ces courtes images ne permettent pas de deviner beaucoup plus que ce qui avait déjà été renseigné, à savoir qu’un agent d’Interpol est chargé de capturer le voleur d’art le plus recherché au monde.

Côté réalisation, c’est Rawson Marshall Thurber qui est aux commandes. Ce dernier a déjà travaillé à plusieurs reprises avec Dwayne Johnson sur des films à gros budgets tels que “Skycraper” ou “Agents presque secrets”.

Le budget record et le casting cinq étoiles réservé à “Red Notice” semblent témoigner d’une volonté de Netflix d’affirmer sa capacité à concurrencer avec les plus grands studios de cinéma, qui pèsent de plus en plus dans l’empire du streaming. Le mois dernier, Warner Bros annonçait que ses 17 films prévus pour 2021 sortiraient sur HBO Max.

À voir également sur le HuffPost : Tahar Rahim enfermé à tort à Guantanamo dans la bande-annonce de “Désigné coupable”

  • Jo chevron_right

    [Critique] Lupin : Omar Sy cambriole nos cœurs sur Netflix

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Wednesday, 13 January - 12:37 · 5 minutes

De notre avis, les séries françaises produites par Netflix jusqu’alors sont loin d’avoir brillé. Depuis le désastre Marseille à la maladroite La Révolution , en passant par Family Business, Marianne ou encore Plan Coeur, nulle série n’a réussi à provoquer une adhésion franche, la faute le plus souvent à une écriture trop artificielle. Mais l’espoir fait vivre et c’est avec curiosité et envie qu’on accueille un Lupin d’un nouveau genre.

Avant ça, petite séance de rattrapage : Arsène Lupin apparaît pour la première fois en 1905 sous la plume de Maurice Leblanc. Ce gentleman-cambrioleur adepte du déguisement commettra les vols les plus audacieux pendant la Belle Époque dans pas moins de dix-huit romans et plus du double de nouvelles. Il a connu de nombreuses adaptations au théâtre, à la télévision ou encore au cinéma où son apparition la plus récente date de 2004, il était alors incarné par Romain Duris. Sans oublier évidemment sa descendance avec le célèbre Lupin III , dont le dernier film sorti l’année dernière est un petit bijou d’aventure. Bref, plus d’un siècle plus tard, sa légende perdure et inspire toujours autant.

Credit photo : Emmanuel Guimier /Netflix

Ce qui nous amène à notre époque où Assane Diop (Omar Sy), grand fan de Lupin, décide de s’approprier les méthodes de son héros pour venger la mort de son père, accusé à tort d’un vol qu’il n’avait pas commis.

Et s’il n’y a pas d’incarnation d’Arsène Lupin à proprement parler ici, il n’en demeure pas moins omniprésent. Les scénaristes prennent soin de respecter les écrits de Leblanc et chaque scène ressemble à une déclaration d’amour pour le matériau d’origine. On peut évidemment parler des méthodes employées – Assane s’amusant à changer d’identité au gré de ses besoins -, mais également des références directes aux aventures de Lupin ; de cette quête filiale, de cette vengeance contre la bourgeoisie qui n’est pas sans rappeler celle d’Arsène ; et puis il y a ce bouquin qu’on se transmet de génération en génération, afin de partager ces valeurs. Sans porter le même nom, le parcours vengeur et amoureux d’Assane peut facilement être mis en parallèle avec Arsène, démontrant ainsi le bel effort de réécriture des plumes derrière la série.

Omar Sy, l’évidence du Lupin contemporain

Le choix de confier le rôle à Omar Sy n’a rien d’anodin. Pour commencer, c’est l’une des premières fois où l’acteur parvient réellement à se faire oublier derrière un personnage. Une justesse de jeu qu’il le voit s’amuser comme un gosse lors de l’exécution de ses plans et retrouver son ton grave dès que cela devient plus personnel. Exactement comme le héros de Leblanc. Mais peut-être peut-on y voir également une véritable ressemblance entre Arsène, Assane et Omar. Le comédien a un charme naturel, un regard et un sourire espiègles qui s’intègrent parfaitement à ce qu’on attend de lui. De la même manière qu’il est désormais difficile d’imaginer un autre Tony Stark que Robert Downey Jr., il faut bien avouer qu’Omar Sy est un Lupin plus vrai que nature, alors qu’il ne l’incarne pas.

Credit photo : Emmanuel Guimier /Netflix

La présence d’Omar Sy permet également un autre tour de force : utiliser le racisme à l’avantage d’Assane. Tout commence par une phrase : « Vous me voyez, mais vous ne me regardez pas ». Une phrase qui sera à l’origine de chaque coup d’éclat du gentleman-cambrioleur. Une équipe de nettoyage uniquement composée de personnes issues des minorités que les gardes ignorent, un vol de bijoux d’une famille bourgeoise qui a fait son beurre sur l’exploitation congolaise, un échange de prisonniers noirs… la série se sert parfaitement des maux inavoués (ou non) d’une société pour permettre à Assane d’accomplir sa vengeance. Pas crédible ? On vous conseille de regarder la vidéo promotionnelle mise en ligne récemment par Netflix montrant Omar Sy coller une affiche de Lupin dans le métro parisien sans que personne ne le reconnaisse.

Du rythme, mais des raccourcis

Dans le premier épisode, la mise en scène de Louis Leterrier (Insaisissables, L’Incroyable Hulk…) ne laisse aucun temps mort à l’intrigue afin de nous embarquer dans le casse du siècle. Les épisodes suivants seront du même acabit, parvenant à poser les personnages tout en amenant Assane à commettre un coup différent à chaque fois, sans tomber dans une prédominance d’action afin de cacher les trous. Résultat : les cinq épisodes de cette première partie s’enchaînent facilement et on ne ressent aucune longueur. Le climax de fin venant nous achever afin qu’on n’espère qu’une chose : la suite ! Vite !

Credit photo : Emmanuel Guimier /Netflix

Néanmoins, ce divertissement assumé et agréable ne peut accomplir ses petits exploits sans faire quelques sacrifices bien dommageables. En premier lieu : ses personnages féminins qui n’existent pour le moment que très peu au-delà de leur relation avec Assane. Un regret évident vu le potentiel des rôles joués par Clotilde Hesme et Ludivine Sagnier. On espère que la partie 2 saura les mettre davantage à l’honneur.

Ensuite, vient, de notre point de vue, le raccourci scénaristique le plus maladroit d’une série qui en comporte pourtant quelques-uns : le policier joué par Soufiane Guerrab. Celui-ci, fan d’Arsène Lupin, fait rapidement le lien entre les agissements d’Assane et le personnage fictif. Le hasard fait trop bien les choses et tourne un peu au ridicule. On lui aurait préféré un adversaire à l’esprit d’analyse plus affirmé à la manière d’un L (pour les fans de Death Note) ou d’un certain… Sherlock Holmes. D’ailleurs est-ce Benedict Cumberbatch serait disponible pour un crossover ? On demande au cas où…

Credit photo : Emmanuel Guimier /Netflix

Lupin: Lupin TV Show | Lupin TV Series Notebook | Wonderful Notebook Diary | Cute Journal Gift

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

[Critique] Lupin : Omar Sy cambriole nos cœurs sur Netflix

  • Hu chevron_right

    Omar Sy fait diversion comme Arsène Lupin dans le métro parisien

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Tuesday, 12 January - 15:14 · 2 minutes

INSOLITE - “Vous m’avez vu, mais vous ne m’avez pas regardé!” Omar Sy est le roi de la diversion dans une caméra cachée Netflix diffusée ce mardi 12 janvier à découvrir en tête d’article . Alors que la série “Lupin, dans l’ombre d’Arsène” cartonne aux États-Unis , l’acteur vedette du programme a joué les colleurs d’affiches dans le métro parisien pour en faire la promotion.

Il a installé -ça ne s’invente pas- une affiche de “Lupin” à la station “Palais Royal - Musée du Louvre”, un des lieux majeurs de l’intrigue de la fiction. “Dans la série ‘Lupin’, mon personnage Assane (Diop, ndlr ) est un professionnel de la diversion. En portant la bonne tenue, au bon endroit, au bon moment, il est capable de se faire passer pour n’importe qui, n’importe où pour arriver à ses fins”, raconte Omar Sy en introduction de la vidéo.

Une expérience sociale puissante

Vêtue d’une veste polaire bleue et de chaussures de chantier, l’acteur préféré des Français n’a pas du tout été remarqué par les passagers de la ligne 7 qui patientaient sur le quai.

Au-delà de la dimension comique de cette séquence promotionnelle, certains internautes y ont vu une expérience sociale puissante, soulignant le manque de considération pour les “travailleurs invisibles” dans notre société (caissières, livreurs, agents de nettoyage...). Parmi eux, Cécile Duflot , ex-ministre de l’Égalité des territoires et du Logement du gouvernement Ayrault.

Dans la série Netflix, Omar Sy campe le personnage d’Assane Diop, un voleur professionnel admirateur d’ Arsène Lupin, qui va se battre pour réparer une grave injustice. Les créateurs du programme George Kay et François Uzan réussissent ainsi à donner toute une dimension sociale et politique au Arsène Lupin de Maurice Leblanc.

À voir également sur Le HuffPost: Pour “Thalassa”, Georges Pernoud avait fait construire sa péniche sur-mesure