close

Note concernant l'image : j'ai ajouté un saut de paragraphe après chaque point-virgule, pour la lisibilité.

Texte original :

en définitive, si la société Cometik s'engage à louer un site qu'elle a installé et dont elle s'engage à effectuer la maintenance, la société cocontractante ne fait que s'acquitter de ses loyers, de sorte qu'aucune réciprocité ou accord autour d'un projet commun n'en ressort ; que la circonstance alléguée par le ministre selon laquelle les sites Internet peuvent être qualifiés d'oeuvres de collaboration, ne suffit pas en soi à caractériser la notion de partenariat, la collaboration du client se limitant en l'espèce à l'établissement du cahier des charges, en amont du contrat ; que de même, le fait que le fournisseur se soit engagé à fournir une prestation à exécution successive, à savoir la maintenance du site, que cette prestation soit accessoire ou essentielle, est indifférent à la caractérisation de la notion, puisqu'il s'agit encore d'une obligation à la charge du fournisseur ; qu'en outre, le fait que la société Cometik présente le projet à ses clients comme un « partenariat » ne peut davantage emporter la conviction, la qualification donnée à des relations commerciales par les parties n'étant pas suffisante et seule la réalité contractuelle devant être examinée ;

Source : https://beta.legifrance.gouv.fr/juri/id/JURITEXT000041490389

#Légifrance #avis #cometik_novaseo #avis_clients #Nova_SEO #avis_client #novavocat #avisClients #cometik #avisClient

  • Jo chevron_right

    Prise en main du drone DJI Mavic Air 2

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Thursday, 7 May - 13:20 · 10 minutes

Compact, mais moins qu’avant

Le Mavic Air 2 à un poids de 570 g, pour des dimensions de 180×97×84 mm plié et 183×253×77 mm déplié. Ayant le Mavic Pro 2, j’ai pu le comparé niveau taille avec ce dernier, évidemment le Pro 2 est plus gros, mais il est intéressant de voir que le Mavic Air 2 est basé sur le design de ce dernier. De ce fait, le drone offre une belle qualité de fabrication qui semble robuste et d’excellentes finitions. Le mode de pliage de ce Mavic Air 2 est similaire aux derniers drones de la marque chinoise, permettant un énorme gain de place lors de vos déplacements. On notera tout de même que ce nouveau modèle est un peu plus lourd que le 1er, mais aussi un peu plus grand (voir tableau ci-dessous). Étant un drone de moins de 800g, le Mavic Air 2 ne nécessite pas de certificat de pilotage via la fameuse formation sur le site Alphatango demandé par la Direction générale de l’Aviation civile.

Comme vous pouvez le constater si vous souhaitez vraiment un drone ultra compact, il faudra préférer le Mavic Mini mais au sacrifice de la qualité vidéo (qui reste quand même assez bonne sur ce dernier). Voici quelques photos du Mavic Air 2 vs le Maci Pro 2.

La sécurité avant tout

Voici ce qu’on trouve dans la boite de ce Mavic Air 2 dans laquelle on retrouve : le drone, 6 hélices (3 pour le devant + 3 pour l’arrière), une batterie, le chargeur et la télécommande. A noter qu’une version “Fly More Combo” est également proposée comme toujours avec sacoche, des filtres ND, et trois batteries accompagnées du chargeur pour les charger en même temps. Le Mavic Air 2 sera disponible mi-mai au prix de 849 € , et en pack Fly More au prix de 1049 € .

Le Mavic Air 2 est équipé de nouveaux moteurs, de nouveaux contrôleurs électroniques de vitesse (Electronic Speed Controllers, ESC), d’une technologie de batterie améliorée ainsi que d’un design aérodynamique comme ses petits et grands frères. Facile à déployer, ce modèle tient presque dans la main. Il se glisse très facilement dans un sac ou une valise, idéal pour les vacances !

Le gap est assez important avec le Mavic Air premier du nom, mais il faut dire que prés de 2 années se sont écoulés. Ainsi, le Mavic Air 2 est équipé de nouveaux dispositifs de sécurité destinés à garantir autant que possible la sûreté des vols. On retrouve notamment des capteurs d’obstacles situés à l’avant et à l’arrière du drone, mais par contre rien sur le dessus ni sur les côtés, ainsi que des capteurs supplémentaires et des feux auxiliaires situés sur la partie inférieure. Le fameux système d’Assistance avancée au pilote (Advanced Pilot Assistance System, APAS 3.0) a été mis à niveau et maintenant, lorsque des obstacles se trouvent sur la trajectoire du drone, le Mavic Air 2 crée une nouvelle trajectoire autour, en dessous ou au-dessus de l’objet pour éviter les collisions.

Il dispose également de la solution de barrière géographique GEO de DJI qui permet de garder les drones à bonne distance des sites les plus à risques, tels que les aéroports très fréquentés.

Enfin, notez que le Mavic Air 2 est le premier drone grand public de DJI à intégrer la technologie AirSense, dans sa version disponible uniquement en Amérique du Nord. Ce qui permet d’améliorer la sécurité en vous avertissant de la présence d’autres appareils à proximité. AirSense dispose d’une technologie aéronautique connue sous le nom d’ADS-B utilisée pour recevoir les signaux des avions et des hélicoptères à proximité. En outre, elle affiche leur position sur l’écran de contrôle. Lorsque ces autres appareils s’approchent du drone, AirSense vous avertit par le biais de messages, sons et vibrations.

Le Mavic Air 2 est livré avec une nouvelle télécommande. Plus imposant, son design est proche de la Smart Controller. Elle est plus simple et même parfois plus pratique que sur les derniers drones, tout dépend de l’utilisation que vous en faite. Plus pratique, car vous pouvez enfin insérer rapidement et correctement votre smartphone, ce dernier étant toujours relié avec un câble (fourni dans la boite). Plus simple parce qu’il y a au final peu de boutons comme sur celle du Mavic Air 1 et certains peuvent être programmer à différentes fonctions via l’application. La prise en main est meilleure avec ce modèle et plus naturel lorsqu’on pilote le drone, par contre en plein soleil c’est toujours aussi illisible, dommage que le système d’accroche du smartphone ne soit pas pivotant. La télécommande se recharge via un port USB Type C directement sur l’adaptateur fourni ou sur un adaptateur classique USB. Les joysticks sont toujours amovibles et intelligemment rangés dans la manette.

La technologie de transmission OcuSync 2.0 a été optimisée sur ce nouveau modèle, de manière à fournir un flux vidéo HD extrêmement fiable et stable, jusqu’à une distance maximale de 6 km (sans obstacle, sans interférence) en Europe (10 km dans le reste du monde) ! OcuSync 2.0 prend en charge les bandes de fréquences de 2,4 GHz et 5,8 GHz et dispose d’une fonctionnalité de commutation automatique permettant de passer de l’une à l’autre en fonction de la force du signal, alors que la technologie anti-interférences bloque les signaux indésirables pour veiller à la clarté du flux vidéo. Malheureusement, nous n’avons pas pu tester cela, surtout en confinement, mais cette optimisation semble être une bonne chose pour ceux qui veulent envoyer leur drone loin !

Dépliez c’est gagné !

Une fois le drone prêt et connecté, en tout cela vous prendra pas plus de 5 minutes, il vous suffit de lancer l’application DJI pour prendre les commandes. Le décollage se fait très rapidement si il n’y pas d’obstacles et vous pouvez alors piloter votre nouvel engin. La télécommande répond très bien, tout comme le retour vidéo de bonne qualité et avec peu de latence.

Le drone est particulièrement stable, un peu moins que le Mavic Pro 2 comme vous pouvez le voir ci-dessous, mais cela s’explique par la différence de gabarit entre les deux. Une fois décollé, ce dernier peut rester longtemps en position stationnaire tant que vous ne touchez pas les commandes. Vous noterez d’ailleurs le bruit, bon dans cette vidéo il y a deux drones, mais le Mavic Air 2 émet un bruit bruit plus sourd (il est équipé d’hélices bipales) que ses prédécesseurs, cela reste néanmoins bien audible quand on est proche.

Le pilotage de ce drone est assez simple et très agréable. De plus avec tous ses capteurs, difficile de rencontrer un obstacle. Cependant, on notera que l’ensemble des capteurs fonctionne en mode normal, mais en mode sport (plus rapide), ces derniers ne sont pas tous actifs donc il faudra faire plus attention.

Photo 48 Mpx et vidéo 4K

Le Mavic Air 2 embarque un grand capteur Quad Bayer 1/2″, il est le tout premier drone de la gamme Mavic à offrir une vidéo 4K à 60 ips et 120 Mb/s. De plus, vous pouvez enregistrer des contenus en utilisant la vidéo HDR (4K @30 ips), le ralenti 4K en 1080p à 120 ips ou le ralenti 8X en 1080p à 240 ips. Il est également possible d’enregistrer des images de 12 mégapixels ou choisir une nouvelle fonctionnalité haute résolution de 48 mégapixels.

La qualité est donc au rendez-vous pour ce drone et c’est très agréable d’avoir encore plus d’options pour cette partie photo/vidéo. Parlons par exemple de SmartPhoto qui enregistre des photos de 12 mégapixels grâce à une analyse de scène avancée et un apprentissage approfondi afin de choisir automatiquement l’une des trois options de capture d’image. On retrouve ensuite Photos HDR permettant de capturer automatiquement 7 prises de vue différentes et les fusionne pour offrir une image très dynamique, Hyperligh pour les conditions de faible luminosité ou encore la Reconnaissance de scènes , qu’on connait sur les smartphones, et qui peut reconnaître 5 catégories, dont le coucher de soleil, le ciel bleu, l’herbe, la neige et les arbres.

Voici quelques exemples de photo, comme vous pouvez le constater, le rendu est quand même pas mal, et se rapproche fortement de bons smartphones.

Photo 12Mpx – ƒ/2,8 1/50 4,5 mm 110 ISO

12 MPx mode manuel – ƒ/2,8 1/40 4,5 mm 100 ISO

12 MPx – Mode auto (détection de scènes) – ƒ/2,8 1/50 4,5 mm 100 ISO

48 Mpx – ƒ/2,8 1/320 4,5 mm 100 ISO

De plus, le drone embarque une nacelle mécanique à 3 axes qui aide à pallier les secousses de l’appareil afin d’obtenir une prise de vue fluide et stable. Voici une courte vidéo en 1080p de démo réalisée en confinement.

On retrouve également une autre fonctionnalité intelligente optimisée pour ce nouveau modèle : FocusTrack qui propose trois modes de capture différents : ActiveTrack 3.0 pour le suivi d’un sujet en évitant les obstacles, Point d’intérêt 3.0 pour définir une trajectoire de vol automatisée autour d’un sujet précis et Spotlight 2.0 qui immobilise un sujet dans le cadre, tandis que vous pouvez déplacer librement le drone. Pour tester ces fonctionnalités, il faut inévitablement de la place et nous n’avons malheureusement pas pu le faire dans les conditions actuelles.

Enfin, la fonctionnalité Hyperlapse (uniquement disponible en mode vol libre et Waypoints) offre l’attrait visuel du timelapse, mais avec l’élément supplémentaire du mouvement physique du drone. Pour la première fois, Hyperlapse permet de faire des prises de vue dans une résolution maximale de 8K et les pilotes peuvent faire un choix parmi quatre modes de vol, dont Mouvement libre, Cercle, CourseLock et WayPoints. Notez que j’avais réalisé des vidéos en timelapse, mais lors du transfert, celle-ci n’a était uploadée qu’en 1080p, je pense que j’aurai du directement récupérer le fichier sur la microSD à cause de son poids. Le rendu est vraiment sympathique et j’ai gâte de tester ça sur de véritables scènes qui s’y prêtent bien plus qu’un jardin.

Un petit mot sur la capacité justement, le Mavic Air 2 embarque une mémoire interne de 8 Go et il est livré avec une microSD de 32 Go que vous pouvez changé pour plus de capacité.

Une autonomie plus que correcte

DJI annonce une durée de vol maximale de 34 minutes grâce à sa batterie LiPo 3S de 3 500 mAh (qui fait son poids). Dans les faits, cela dépendant énormément des conditions de vol (vent, mode, etc.), sans compter le temps de retour, ce qui nous donne une moyenne entre 25 et 30 minutes. Ce qui est tout à fait correcte, mais nous vous conseillons de même d’acheter une batterie supplémentaire pour pouvoir bien profiter de vos sessions de vol et ne pas être frustré. La recharge se fait assez rapidement (1h30 environ) via le chargeur propriétaire.

Où acheter le Mavic Air 2 ?

L’épidémie de COVID-19 est à l’origine de difficultés liées à l’expédition et à la logistique de nombreux produits à l’échelle mondiale. Par conséquent, le Mavic Air 2 de DJI sera disponible à l’achat dans un premier temps en Chine uniquement, et en pré-commande dans les autres régions du monde à partir de la seconde quinzaine de mai.

Le Mavic Air 2 est disponible en deux options d’achat : un pack standard comprenant le Mavic Air 2, une batterie, une télécommande et tous les fils et câbles nécessaires au prix de 849 € , et l’option Fly More comprenant tous les éléments de la version standard, ainsi qu’un sac en bandoulière, des filtres ND, une station de recharge et 3 batteries au prix de 1049 € .