close
  • Jo chevron_right

    Le chat de Twitch fait faire un tonneau à un avion dans Flight Simulator

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Thursday, 17 September - 09:48 · 2 minutes

Boeing 787-10 “Dreamliner” – Rami Ismail/Twitch

La figure de voltige aérienne du “tonneau” n’est pas vraiment recommandée pour un avion de ligne de 250 tonnes. C’est pourtant le défi que s’est lancé le streamer Rami Ismail, co-fondateur de Vambeer, un studio indépendant de développement de jeux-vidéos hollandais. Il n’a cependant pas effectué la manœuvre seul, puisqu’il a fait appel à pas moins d’une dizaine de personnes qui, via le chat, tapaient des commandes pour contrôler toutes les fonctions du Boeing 787-10 “Dreamliner”, qui a été en mesure de réaliser l’exploit. L’avion, qui a décollé de l’aéroport international de Košice en Slovaquie, a volé pendant une heure.

Ce tonneau a été réalisé via Twitch Plays , une fonctionnalité de Twitch qui permet à ceux qui regardent le stream de saisir les commandes du jeu via le chat. Par exemple, si quelqu’un entre « ! Throttleset 100 », il règle la manette des gaz de l’avion sur 100. Ce n’est pas la première fois que “Twitch Plays” démontre la capacité de certains utilisateurs à collaborer de manière optimale. En 2014, l’évenement “Twitch Plays Pokemon” avaient permis à des fans bien coordonnés de vaincre toutes les générations de la série Pokémon. Dommage pour Rami Ismail et ses viewers, l’exploit réalisé sur Flight Simulator rate de peu les Chat’s Choice Awards 2020 organisés par Twitch pour récompenser les meilleurs streamers.

Sorti le 18 août dernier sur Windows, Flight Simulator s’est illustré par ses prouesses techniques, en particulier sur le plan des graphismes. Le jeu profite également d’images satellites et des données d’OpenStreetMap, ce qui a permis de modéliser près de deux millions de villes et 37 000 aéroports. Par conséquent, le jeu donne la possibilité de piloter sur toute la surface du globe avec un niveau de détail jamais atteint auparavant. Pour les joueurs consoles, Flight Simulator devrait bientôt arriver sur Xbox One.

Promo
Flight Simulator (PC)
2 Commentaires
Flight Simulator (PC)
  • Microsoft Flight Simulator est la nouvelle génération de l'une des franchises de simulation...
  • Des avions légers aux gros porteurs, pilotez des appareils hautement détaillés et...
  • Plus de 2 millions de villes, 1,5 milliard de bâtiments, ainsi que de véritables montagnes,...
  • Affûtez votre talent de pilote dans divers appareils, de l'avion léger au long-courrier...
  • Be chevron_right

    We'll Meet Again, in real life!

    debacle · pubsub.movim.eu / berlin-xmpp-meetup · Wednesday, 9 September - 10:33

We'll Meet Again, in real life!

This time, we will enjoy socialising and talking about this and that and XMPP. We meet in Biergarten Jockel. We will keep as much of physical distance as possible and use cloth face masks when entering.

When? Wednesday, 2020-09-09 18:00 CEST (always 2ⁿᵈ Wednesday of every month)

Where?Biergarten Jockel, only some hundred metres from the place, where the computer has been invented.

See you then!

Or join our non-physical room (xmpp:berlin-meetup@conference.conversations.im?join)!

#xmpp #community #berlin #meetup #chat #federation

  • Be chevron_right

    We'll Meet Again, in real life!

    debacle · pubsub.movim.eu / berlin-xmpp-meetup · Monday, 10 August - 21:25

We'll Meet Again, in real life!

This time, we will enjoy socialising and talking about this and that and XMPP. We meet in Biergarten Golgatha. We will keep as much of physical distance as possible and use cloth face masks when entering.

When? Wednesday, 2020-08-12 18:00 CEST (always 2ⁿᵈ Wednesday of every month)

Where?Biergarten Golgatha, only some hundred metres from the place, where the computer has been invented.

See you then!

Or join our non-physical room (xmpp:berlin-meetup@conference.conversations.im?join)!

#xmpp #community #berlin #meetup #chat #federation #fediverse

  • Jo chevron_right

    COVID-19 : un chat peut être contaminé et transmettre le virus

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Monday, 10 August - 09:50 · 2 minutes

Voir comme les animaux nous voyent.Crédits : Pixabay.

Si vous êtes malade de la COVID-19 et confiné chez vous, gardez-vous aussi de tout contact avec votre chat. Selon une nouvelle étude en pré-publication disponible sur BioRxiv , ce félin domestique peut être infecté par le coronavirus SARS-CoV-2 et le transmettre à d’autres chats – et potentiellement à des humains. Plusieurs chercheurs et vétérinaires de l’université d’État du Kansas l’ont attesté après avoir observé des phénomènes de transmission entre plusieurs chats. Ils ont infecté directement six chatons, âgés de quatre à cinq mois, avec le virus et les ont mis en contact avec deux autres chats sains. Ils ont ensuite effectué des examens biologiques et des tests virologiques sur ces chats pendant 21 jours. Chaque chaton préalablement infecté a été testé positif à la COVID-19 dans les 10 jours qui ont suivi. De plus, en moins de deux jours après leur première rencontre avec les chatons malades, les deux animaux sains ont été testés positifs au coronavirus de la COVID-19. Du matériel génétique viral a été retrouvé dans les narines, le pharynx, les bronches mais aussi le rectum de certains chats infectés, euthanasiés puis autopsiés seulement quatre jours après contamination. Au niveau sanguin, tous les félins étudiés comportaient des anticorps spécifiques anti-COVID-19 mais aucun ne montrait le moindre symptôme.

Autrement dit, le coronavirus SARS-CoV-2 peut non seulement être transmis à un chat domestique mais aussi l’infecter et surtout l’amener à contaminer d’autres chats. Néanmoins, il n’existe pour le moment aucune preuve que le virus ne le rende malade, d’un point de vue symptomatique. Si les résultats de l’étude en question ne peuvent l’affirmer, il se pourrait néanmoins que Felis domesticus soit en mesure de contaminer l’être humain, et ainsi de constituer une « espèce réservoir » à l’image de la chauve-souris rhinolophe ou du pangolin malais. « La facilité de transmission du virus entre des chats domestiques souligne la nécessité pour les agences de santé publique d’enquêter sur l’influence d’une potentielle chaîne de transmission humain-chat-humain, déclare l’un des auteurs de l’étude , Juergen Richt, à Gizmodo . Il est aussi d’une importance capitale que les propriétaires d’animaux domestiques soient informés des risques et des mesures préventives à prendre afin de les rassurer et de les décourager à recourir à l’abandon de leur animal. »

  • Hu chevron_right

    Polémique sur la chasse aux chats: la FNC dénonce un déferlement des anti-chasse

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 13 May - 16:07 · 2 minutes

CHASSE - Des propos assumés. Lors d’une séance de questions-réponses, le patron de la Fédération nationale des chasseurs, Willy Schraen , a fait une déclaration controversée sur les chats, déclenchant un véritable tollé. Le patron des chasseurs suggérait notamment “le piégeage du chat à plus de 300 mètres de toute habitation”. Et d’ajouter: “Le problème du chat c’est que c’est un animal extrêmement chasseur, c’est dans ses gênes, il chasse tout le temps. Le chat tue bien bien plus d’animaux que les chasseurs, c’est même pas à comparer”.

Une déclaration interprétée comme une incitation à tuer les félins, qui a suscité un véritable tollé auprès des défenseurs de la cause animale . Une pétition a même été lancée afin d’interpeller Élisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique et solidaire, et Emmanuel Macron.

Face à ce tollé, la FNC a publié ce mercredi 13 mai un communiqué dans lequel elle dénonce “un déferlement de réactions anti chasse dans les réseaux sociaux orchestré par quelques ‘bonnes âmes’ qui préfèrent manipuler la vérité plutôt que de regarder la réalité en face”.

Elle se défend également de toute incitation à tuer les chats. “Le président de la FNC a évoqué la principale méthode utilisée partout à ce jour qui consiste à  capturer les animaux errants avec des cages-pièges dont la caractéristique est de ne faire aucun mal à l’animal”, assure la fédération qui dénonce également l“ayatollahs de la protection animale” qui “n’ont sans doute pas voulu lire les études scientifiques et les déclarations d’associations qui considèrent que les chats errants dans la nature sont un problème majeur pour la biodiversité”.

La FNC évoque même une certaine convergence avec Ligue de Protection des Oiseaux, “cette association militante et souvent anti chasse” qui a édité une fiche pédagogique sur la prédation du chat. “Elle rappelle que le chat errant chasse en moyenne 12h par jour contre 3h par jour pour les chats de propriétaires. De nombreuses associations et fondations de protection animale (Fondation Assistance aux animaux, Fondation 30 millions d’amis, la SPA...) insistent depuis des années, pour la stérilisation des chats errants”, conclut ainsi la FNC.

À voir également sur Le HuffPost: Malgré le confinement, la SPA a réussi à sauver des centaines d’animaux de l’euthanasie

0a67efd6f9196357106e64564ab8a319fe65e005.jpg

Internet Connection

  • Hu chevron_right

    Pendant le confinement, il présente la météo avec son chat

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Thursday, 16 April - 16:53 · 1 minute

INSOLITE - Une scène très amusante. Pour respecter les mesures de la distanciation sociale , les météorologues ont été amenés à présenter la météo depuis leur domicile. Jeff Lyons, un météorologue américain, présentait le bulletin météo sur la chaîne 14 News quand sa chatte, Betty, a fait une apparition surprise, comme vous pouvez le voir dans la vidéo qui accompagne cet article .

Ce moment a fait sourire les téléspectateurs qui regardaient le bulletin. Surpris, le météorologue a perdu ses mots. “Je ne sais pas comment commencer ce bulletin météo, il y a eu un incroyable mouvement autour de ce chat idiot. Voici ma chatte Betty, elle est devenue une star sur le net de ce que m’ont dit ma nièce et mon neveu”, a expliqué Jeff Lyons dans une vidéo publiée sur Facebook.

Depuis cette apparition plutôt réussie de Betty, la chatte s’est présentée à plusieurs reprises. “Le célèbre W.C. Fields a dit : ‘Ne jamais travailler avec des enfants et des animaux’. Je devrais suivre ce conseil, mais je pense que j’ai été remplacé. La meilleure citation est peut-être : ‘Réclamez la victoire et quittez le terrain’”, a ironisé le météorologue dans une publication Facebook.

À voir également sur Le HuffPost : Pendant le confinement, elle présente la météo avec son fils

  • Jo chevron_right

    En Chine, les chats et les chiens ne sont officiellement plus comestibles

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Sunday, 12 April - 07:00 · 1 minute

Image : Free-Photos, PixabayImage : Free-Photos, Pixabay

En Chine, la consommation de la viande de chiens et de chats était déjà rare et circonscrite à quelques régions. Elle ne sera désormais plus autorisée du tout : le ministère de l’Agriculture et des Affaires rurales a publié une liste cette semaine qui recense les animaux peuvant être élevés pour leur viande, leur fourrure, ou encore pour le secteur médical. Les chiens et les chats en sont exclus.

Les chiens et les chats désormais considérés comme des animaux de compagnie

C’est la conséquence de l’opposition de plus en plus forte de la population chinoise envers la consommation de la viande de ces animaux de compagnie (ils sont en tout cas considérés comme tel dans quasiment tous les pays). La Humane Society International américaine a salué cette avancée, soulignant dans un communiqué que c’était la première fois que le gouvernement chinois reconnaissait officiellement que les chats et les chiens ne sont pas destinés à être mangés. Selon cette organisation, 10 millions de chiens seraient tués tous les ans en Chine pour être mangés.

D’après un sondage remontant à 2017, moins de 20% de la population chinoise consomment de la viande de chien de manière irrégulière. À Yulin, où se tient un atroce festival de la viande de chien, 72% des personnes interrogées ne mangent pas régulièrement de la viande de chien, malgré les efforts des vendeurs pour promouvoir cette pratique.

Un porte-parole du gouvernement de Shenzhen a ajouté que les chiens et les chats avaient établi une « relation encore plus proche avec les humains que d’autres animaux, et interdire la consommation de leur viande est une pratique courante dans des pays développés, ainsi qu’à Hong Kong et à Taïwan. Cette interdiction répond aussi à la demande et à l’esprit de la civilisation humaine ».

Cette interdiction intervient dans un contexte bien particulier pour la Chine. Le nouveau coronavirus serait en effet la conséquence de la consommation d’animaux sauvages (le pangolin et/ou la chauve-souris) dans la région du Wuhan, épicentre de la maladie.