close
  • Hu chevron_right

    Meriem Merdaci, la ministre de la Culture algérienne démissionne après une bousculade mortel

    news.movim.eu / HuffingtonPost – Yesterday - 17:55

Meriem Merdaci, la ministre de la Culture algérienne démissionne après une bousculade mortel
  • Th chevron_right

    Simon Starling: ‘It seemed like an irresistible moment to make a show about a divided painting’

    news.movim.eu / TheGuardian – Yesterday - 13:00

The Turner prize winner on his latest exhibition, sawing a car in two for it, and why he steers clear of social media

The artist Simon Starling, who won the Turner prize in 2005 for Shedboatshed – for which he turned a wooden shed into a boat and sailed it down the Rhine before reassembling it as a shed in a Swiss gallery – was born in Epsom, Surrey in 1967. He studied at Maidstone College of Art and later attended the Glasgow School of Art. Starling represented Scotland at the Venice Biennale in 2003. His sixth solo exhibition, A-A’, B-B’ , takes place between the Modern Institute in Glasgow (7 Sept-26 Oct) and the Galleria Franco Noero in Turin (15 Oct-11 Jan). Starling lives and works in Copenhagen.

A-A’, B-B’ is a work of divisions and connections across time and space. What was the spark for it?
Coming across a fragment of a Tiepolo painting, Halbardier in a Landscape , in the Agnelli collection in Turin about 10 years ago. Much more recently I learned how, in the early 19th century, it was cut from a larger painting called The Finding of Moses , which is now in the Scottish National Gallery. I have occasionally made shows where I try to connect to two venues in a single exhibition, and I guess, because of what’s happening in Britain with Brexit, it seemed like an irresistible moment to make an exhibition about a divided painting.

Continue reading...
  • image
  • Th chevron_right

    Silver, Sword and Stone review: much blood shed, little improvement

    news.movim.eu / TheGuardian – Yesterday - 05:00

Jefferson saw Latin America dominated by ‘priests and kings’. Marie Arana’s history is similarly dark – and that’s problematic

Writing in 1811, during the early rumblings of the Spanish American independence movements, Thomas Jefferson harboured little optimism about the “great field of political experiment [that] is opening in our neighbourhood”. He did not believe the people of South and Central America were capable of establishing successful republics.

Related: El Norte review: an epic and timely history of Hispanic North America

Continue reading...
  • image
  • Hu chevron_right

    David Guetta partage un remix réalisé en hommage à Avicii

    news.movim.eu / HuffingtonPost – 2 days ago - 15:23

David Guetta partage un remix réalisé en hommage à Avicii
  • chevron_right

    Jérusalem, la Ville des Deux Paix : la Paix Céleste et la Paix Terrestre, de Jordi Savall

    Thibaut Brix – Thursday, 31 January, 2019 - 00:16

#Jérusalem, ville de toutes les passions, historiques, spirituelles et mystiques, croisement des religions du Livre et carrefours des cultures, est admirablement mise en musique dans cet ambitieux projet du musicien espagnol Jordi Savall.

Au fil de deux disques et d'un livre, on se plonge dans 3200 ans d'histoire à travers la Jérusalem biblique, puisant ses origines dans la chute de Jéricho, la terre d'asile du peuple juif, la cité cosmopolite au coeur de l'Antiquité, la ville assiégée par les croisés, la conquête ottomane et enfin la tragédie du conflit israélo-palestinien... Pourtant, point de tristesse dans ces 52 titres, mais une solide volonté de paix et de partage. Les chants soufis succèdent aux psalmodies araméennes, les danses médiévales accompagnent les rythmes ottomans...

Enregistré au coeur d'édifices religieux en Espagne et en France, cette somme musicale inspire l'écoute, la plénitude de l'esprit et le repos de l'âme, loin des tumultes de notre monde. Les pages du livre reviennent sur la genèse du projet et la richesse d'une ville meurtrie : Jérusalem, dans les tourments de l'humanité, riches de croyances multiples, incarne tous les paradoxes.

#musique #histoire #culture

  • image
  • favorite

    1 Like

    Odysseus Libre

  • 1 Comments

  • 28 June Odysseus Libre

    Merci. Le dernier Savall écouté pour ma part est l'Esprit d'Arménie. Autre style mais tout aussi envoûtant.

  • chevron_right

    Musée Unterlinden : guide des collections

    Thibaut Brix – Saturday, 17 November, 2018 - 14:23

Au coeur de #Colmar (Haut-Rhin) se dresse l'imposant Musée Unterlinden, témoin de l'histoire par son architecture et par ses collections. Ces dernières offre en effet un panorama exhaustif de l'art occidental, de l'Antiquité au XXIe siècle, avec en point d'orgue le fameux Retable d'Issenheim, oeuvre maîtresse de l'iconographie religieuse de la Renaissance. Ce catalogue est une plongée vertigineuse parmi plus de 250 oeuvres du musée, expliquées et contextualisées. A la fois guide de visite et livre d'art, ce petit format donne envie de découvrir l'un des plus beaux musées d'histoire de l'art, qui plus est en #Alsace.

#art #culture

  • Musée Unterlinden : Guide des collections

    Le 12 décembre 2015, le musée Unterlinden de Colmar, premier musée en région pour la fréquentation, réouvrira ses portes. L'ambitieuse extension, qui permettra au musée de redéployer ses collections dans une muséographie innovante et de doubler ses surfaces d'exposition, a été pilotée par le cabinet d'architectes bâlois Herzog & de Meuron. L'ancien couvent, ainsi que le bâtiment art déco des bains municipaux ont été réaménagés pour accueillir les superbes pièces d'art ancien et les manifestations événementielles, parallèlement à la construction d'un bâtiment de briques et de cuivre qui abrite les collections modernes et contemporaines. Une galerie souterraine reliant le couvent à l'édifice moderne permettra de présenter l'histoire du musée. Le musée Unterlinden est avant tout célèbre pour le chef-d'œuvre qu'il conserve dans la chapelle attenante au bâtiment principal : le retable d'Issenheim de Mathias Grünewald et Nicolas de Haguenau. Cette œuvre extraordinaire, aux significations multiples, trouvera une place de choix dans le guide. Mais, outre cette pièce incontournable, le musée conserve un remarquable ensemble de peintures et de sculptures du Moyen Âge et de la Renaissance, une collection d'arts décoratifs, d'archéologie. Grâce aux travaux d'extension, la collection moderne et contemporaine trouvera un superbe écrin : Unterlinden possède notamment un plus vaste ensemble d'œuvres de Jean Dubuffet, mais aussi des œuvres de Picasso, Soulages ou Bram van Velde parmi tant d'autres. C'est la richesse et la diversité de ces collections que la série de publications qui accompagne cet événement culturel majeur de l'année 2015 cherche à rendre. Le guide général des collections s'inscrit ainsi naturellement dans l'esthétique pensée par Herzog & de Meuron pour le nouveau musée. Conçu en collaboration avec l'équipe des conservateurs, qui ont écrit tous les textes, il présente l'histoire des collections dans une introduction illustrée, puis les pièces majeures sur chaque double page dans une notice qui fait face à l'illustration.