close
  • Ga chevron_right

    Take control of your AMD Wraith Prism RGB on Linux with Wraith Master

    news.movim.eu / GamingOnLinux · 11:26 · 1 minute

Where the official vendor doesn't bother with supporting Linux properly, once again the community steps in to provide. If you want to tweak your AMD Wraith Prism lighting on Linux, check out Wraith Master.

It's a similar project to CM-RGB that we previously highlighted . With the Wraith Master project, they provide a "feature-complete" UI and command-line app for controlling the fancy LED system on AMD's Wraith Prism cooler with eventual plans to support more.

Designed for feature parity with the official Windows-only Cooler Master application, Wraith Master supports all modes and settings that the Wraith Prism can use. As the Wraith coolers are capable of storing RGB configurations in-device, no daemon is required to maintain configurations, and the program can be uninstalled without fear of losing your settings.

Wraith Master got a sweet 1.1 release which adds:

  • Firmware version reporting
  • Resetting to default profile
  • Toggle for Enso mode (example video below from the developer)
  • Focus clears on pressing the escape button

Additionally, the UI now has a bit more padding to feel less cramped along with a bunch of bug fixes. Just like on Windows, this Linux-only tool needs your cooler properly hooked up with the internal USB cable so it can communicate directly with it.

Check it out on GitLab and give your AMD RGB some freedom.

Article from GamingOnLinux.com - do not reproduce this article without permission. This RSS feed is intended for readers, not scrapers.
  • Ga chevron_right

    NVIDIA GeForce are teasing something for August 31, likely RTX 3000

    news.movim.eu / GamingOnLinux · Yesterday - 14:47 · 1 minute

Ready for your next upgrade? NVIDIA think you might be and they're teasing what is most likely the GeForce RTX 3000 launch at the end of this month.

We don't know what they're actually going to call them, although they will be based on the already revealed Ampere architecture announced back in May . It's probably safe to say RTX 3000 for now, going by the last two generations being 1000 and 2000 but NVIDIA may go for something more fancy this time.

So what's going on? On Twitter, the official NVIDIA GeForce account tweeted the hashtag "UltimateCountdown" along with an 8 second teaser with some sort of sci-fi space explosion and the sound of a ticking clock. Additionally, their Twitter header image is now this:

283201361597070374gol1.jpg

Their first GeForce release was on August 31, 1999 - so it's pretty clear what's going to come on August 31, 2020 don't you think? Would be weird if it wasn't. Wccftech actually managed to grab some info from secret sources, that gave a roadmap of their planned releases and it seems they will launch in September.

We've put it on our calendar to keep an eye on.

Article from GamingOnLinux.com - do not reproduce this article without permission. This RSS feed is intended for readers, not scrapers.
  • Jo chevron_right

    Intel : les futurs CPU Tiger Lake mis à nu par une fuite de données

    news.movim.eu / JournalDuGeek · 4 days ago - 15:45 · 2 minutes

© Photo : Morning Brew – Unsplash / Icône : Bakunetsu Kaito – Noun Project

Intel a été victime d’un piratage important, qui a conduit à la publication de 20 GB de données confidentielles. Elles concernent majoritairement la onzième génération de processeurs Intel, avec de nombreux détails en termes d’ingénierie, une flopée d’outils de développement et de débogage, ainsi que des tas de plans et autres documents techniques.

Dans l’immédiat, le contenu de ce fichier à proprement parler est inoffensif, mais il pourrait avoir de lourdes conséquences très rapidement. En effet, de nombreux observateurs ont constaté que le fichier recelait également de nombreux détails sur le BIOS de plusieurs processeurs dont les Kabylakes. Il contenait aussi du code sourc e de technologie propriétaire Intel. Concrètement, si cette archive venait à tomber dans les mains de pirates, les conséquences pourraient être dramatiques. Elle contient tout le nécessaire pour qu’un malfaiteur puisse étudier méticuleusement les vulnérabilités de nombreux produits Intel, avec à la clé une grande quantité de vulnérabilités zero-day. Mais le plus important avec ces failles encore jamais documentées et pour lesquelles il n’existe pas encore de correctif, c’est qu’elles pourraient également concerner la future génération de processeurs.

La future génération de processeurs en péril ?

En effet, l’archive leakée et rendue disponible au téléchargement sur Mega contenait également des outils et le firmware de la future plateforme Tiger Lake. Cela signifie que les hackers qui ont très certainement déjà mis la main dessus auront tout le temps de décortiquer méticuleusement cette nouvelle génération pour en trouver les failles avant sa sortie. Même si Intel fournit un travail de titan pour contrer cela, le mal est fait et cette fuite a donné une longueur d’avance aux pirates : il y a donc peu de chances que le fondeur réussisse à ne laisser rien passer et parvienne à leur couper l’herbe sous le pied. Dans les faits, cela signifie que des malwares pour les futurs processeurs Tiger Lake pourraient exister avant même leur sortie. Cela constitue un vrai problème de sécurité, et on peut penser que cette information sera de nature à en faire hésiter certains au moment de l’achat. Une mauvaise publicité dont Intel se passerait bien, alors que le fondeur misait gros sur cette onzième génération pour commencer à refermer le gouffre qui se creuse de jour en jour avec son concurrent AMD…

  • Jo chevron_right

    Samsung retire sa production de la Chine

    news.movim.eu / JournalDuGeek · 5 days ago - 07:19 · 2 minutes

© Kote Puerto – Unsplash

L’année dernière, Samsung signait la fin d’une ère en officialisant la fin de sa production de smartphones sur le territoire chinois. Il semble que le géant coréen ne souhaite pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’un porte-parole de la marque a confirmé que la production des PC de la marque allait également être déplacée.

Le groupe n’a pas encore communiqué officiellement sur les raisons qui ont motivé cette décision, mais il ne fait aucun doute que les motivations sont d’ordre économique. Ce n’est un secret pour personne, les relations entre la Chine et les États-Unis sont loin d’être au beau fixe et les deux superpuissances se livrent une guerre idéologique et commerciale sans merci. Les sanctions économiques pleuvent des deux côtés, et les marques avec des attaches dans l’un ou l’autre (voire les deux) se retrouvent prises entre le marteau et l’enclume. Ces coups de boutoir réciproques ont fini par décourager certaines grandes entreprises.. dont Samsung. Car si la Chine était encore l’Eldorado de l’électronique il y a de cela quelques années, la donne a largement changé depuis et les marges phénoménales que les industriels pouvaient trouver en Chine ont fondu comme neige au soleil. De plus, les ventes de Samsung dans le pays ont également chuté de façon vertigineuse, à cause de la concurrence toujours plus agressive des marques chinoises qui ont pris le marché d’assaut.

Plusieurs destinations potentiellement attractives

Sans cet intérêt économique évident, il n’est pas étonnant que Samsung ait pensé à déménager sa production. On ne sait pas encore où le géant sud-coréen compte se réimplanter, mais de nombreux observateurs parient déjà  sur le Vietnam, où il produit déjà ses smartphones. En effet, le groupe a déjà investi massivement dans le pays et il paraît raisonnable d’imaginer qu’il choisira en priorité un pays où il possède déjà des attaches… à moins qu’il ne se décide à tout miser sur l’ Inde . Ce n’est en tout cas pas une hypothèse farfelue, puisque le gouvernement indien a lancé un programme à 6,6 milliards de dollars pour inciter les producteurs de smartphones à investir chez eux… auquel Samsung a décidé de candidater. Il sera intéressant de guetter la décision de Samsung, car l’installation d’un autre grand nom de l’électrique au pays des vaches sacrées, serait un atout de poids pour le développement d’un nouveau centre névralgique de la tech mondiale.

  • Jo chevron_right

    [Comparatif] Quels écouteurs sans-fil choisir ? Voici les 4 meilleurs du moment aux alentours de 250€

    news.movim.eu / JournalDuGeek · 6 days ago - 12:22 · 13 minutes

Ecouteurs sans fil 250 euros

Comparatif des écouteurs sans fil

Produit Autonomie (+ boîtier) Commandes sur écouteurs Latence Réduction active
Sony WF-1000XM3 Environ 8h (+ 24h) Oui Forte Oui
Sennheiser Momentum True Wireless 2 Environ 7h (+ 14h) Oui Faible Oui
B&O Beoplay E8 3rd Generation Environ 7h (+ 21h) Oui Moyenne Non
Apple AirPods Pro Environ 5h30 (+ 22h) Oui Faible Oui

Notre sélection d’écouteurs sans fil

Sony WF-1000XM3 – La référence, tout simplement

Sony WF-1000XM3

Il est compliqué de faire un comparatif d’écouteurs sans fil à ce prix sans parler de la référence du moment , acclamée tant par la presse que par un grand nombre d’utilisateurs : les Sony WF-1000XM3, qui se distinguent avant tout par leur réduction de bruit très efficace et même meilleure que les écouteurs filaires. Si nous ne sommes pas encore ici au niveau des casques à arceaux qui sont pensés pour recouvrir entièrement l’oreille, la réduction active des WF-1000XM3 rend les sons ambiants inaudibles ; seuls ceux très prononcés pourront filtrer, créant comme un effet de « sélection » de ce que l’on entend. Si vous essayez ces écouteurs dans un métro, vous entendrez sans nul doute l’alarme de fermeture des portes, une partie du brouhaha constant mais pas les sons ambiants mélangés tous ensemble qui créent une sensation désagréable au quotidien. Le rendu n’est pas robotique comme c’est parfois le cas avec cette technologie, tout est très naturel et très réussi. Cette fonctionnalité demande néanmoins de l’énergie et baisse l’autonomie à environ 6 heures au lieu de 8 heures sans son activation. Le boîtier quant à lui permet de recharger jusqu’à trois fois les écouteurs.

En terme de design aussi, Sony a réussi à mettre le paquet. S’ils peuvent avoir l’air assez imposants à première vue, leur forme de « mini oreillette bluetooth » s’oublie finalement très vite et ses lignes luxueuses sauront embellir votre profil (déjà très beau, pour sûr). Parce que ces écouteurs n’ont l’air d’avoir que des avantages, il faut également parler du confort d’utilisation qui lui aussi est très qualitatif. C’est avant tout grâce aux 7 embouts proposés avec le produit, dont quatre en silicone et trois en mousse, qui permettent à toutes et tous de s’y retrouver, que ces écouteurs sont considérés comme très confortables . La générosité de Sony à ce niveau n’est donc pas vaine et c’est plutôt satisfaisant.

Les écouteurs sont dotés chacun d’une surface tactile : le gauche permet de gérer la réduction active de bruit et le droit le contrôle de lecture avec la mise en pause et la navigation entre les chansons. Il est possible de dédier l’une de ces surfaces à la gestion du volume, mais il faudra par conséquent sacrifier l’intérêt d’origine de la surface tactile de gauche ou de droite, dommage que cela n’ai pas été pensé autrement par Sony. Pour continuer dans les défauts, la latence d’environ 230ms n’est pas la plus lourde que l’on ai pu rencontrer, mais reste tout de même assez importante pour gêner par moments, en lecture vidéo.

C’est très bien d’être bon dans beaucoup de domaines, mais encore faut-il proposer une bonne qualité sonore lorsque l’on est une paire d’écouteurs sans fil, et … c’est évidemment le cas ici. Ces WF-1000XM3 sont bon là dessus aussi et ça en deviendrait presque lassant. Les petits défauts sonores dont ils peuvent souffrir, comme la légère saturation de certains types d’instruments, sont facilement corrigibles via l’égaliseur disponible dans l’application (très complète d’ailleurs) proposée par Sony. En dehors de ça, ces écouteurs sans fil s’en sortent merveilleusement bien. Sans être au niveau d’un très bon casque, ils font l’impasse sur les habituels soucis d’aigus ou de mediums dont peuvent souffrir certains de ses concurrents et s’offre même le plaisir de disposer de basses très convaincantes.

Les plus

  • La maîtrise audio du produit
  • Le design au top, des écouteurs et du boîtier
  • Confort excellent et du choix sur les embouts
  • Excellente réduction de bruit
  • Une batterie de 8 heures confortable

Les moins

  • Gestion du volume difficile sur les surfaces tactiles
  • Une latence toujours assez élevée, malgré tout (230ms environ)
Sony WF-1000XM3 Écouteurs...
1 717 Commentaires
Sony WF-1000XM3 Écouteurs...
  • Une réduction de bruit exceptionnelle grâce au processeur HD QN1e s'adaptant parfaitement à...
  • Jusqu'à 24 heures d'autonomie grâce à son boîtier de rechargement
  • Fonction Quick Attention permettant de réduire votre musique et d'amplifier les sons...
  • Contrôlez la réduction de bruit, prenez vos appels et choisissez votre musique grâce aux...

Sennheiser Momentum True Wireless 2 – Les écouteurs chics

Sennheiser Momentum True Wireless 2

Présenter Sennheiser dans le domaine du son, c’est comme devoir expliquer qui est Nintendo dans le domaine du jeu-vidéo . Marque indissociable de ce marché, elle a toujours proposé des casques (et d’autres produits) d’une qualité indéniable utilisés dans les domaines de la musique, du cinéma et même du streaming depuis quelques temps. Il était totalement logique pour eux de se lancer sur ce très friand marché des écouteurs sans-fil et il faut bien se dire qu’avec leurs Momentum True Wireless 2 , le pari est réussi. Pas sur tous les domaines néanmoins.

Si la première version de ces Momentum souffrait de certains défauts comme la non-présence de réduction active du bruit et une autonomie trop juste, Sennheiser a réussi ici à ajuster la nouvelle version de leurs écouteurs. En bref, ces Momentum 2 disposent donc, vous l’aurez deviné, d’une réduction active de bruit ; celle-ci est néanmoins assez moyenne en générale et les sons forts seront toujours perceptibles, mais le bruit ambiant quant à lui sera réduit, améliorant donc le confort urbain sans pour autant le transformer. En terme de batterie, nous sommes à 4 heures seulement lorsque la réduction active est allumée et environ 7 heures lors d’une utilisation classique . Bien que toujours un peu juste, cela permet donc de tenir une journée de travail classique sans passer par la case recharge, en tous cas sans réduction de bruit. Et au besoin, le boîtier permet de charger les écouteurs deux fois pour monter à une autonomie totale de 28 heures.

Ce boitier est d’ailleurs l’un des aspects qui démarque cette paire d’écouteurs sans fil, puisqu’il est recouvert d’une sorte de tissu donnant un look très chic au produit . Les écouteurs sont également très jolis à voir et, bien qu’assez classiques dans leur « modélisation », donnent un effet plutôt luxueux avec le logo bien visible, permettant de se reconnaître entre puristes Sennheiser. Sous ce logo se cache, comme souvent, des boutons permettant de contrôler à la fois la musique, le volume, les appels et d’autres réglages que vous pouvez configurer via l’application très complète proposée avec les écouteurs.

Là où Sennheiser va exceller, c’est exactement là où nous l’attendions : sur l’audio . Hormis en appel, où le constat reste très moyen, les Momentum True Wireless 2 proposent un son particulièrement clair et détaillé dans les aigus , mediums et graves. Il n’est pas nécessaire de passer par l’égaliseur sonore et c’est chose relativement rare ; la qualité est déjà bien présente et presque parfaite pour un tel produit. C’est l’identité sonore de Sennheiser qui est donc reprise ici, pour le grand bonheur des personnes qui ne jurent que par elle. Et bonne nouvelle, la réduction active de bruit ne vient pas entraver cette qualité sonore .

Les plus

  • La signature sonore de Sennheiser bien présente
  • Une réduction active de bruit, enfin
  • Le boîtier très joli
  • Une batterie acceptable de 7 heures

Les moins

  • La réduction active tout de même moyenne
  • Seulement 4 heures d’autonomie lorsque la réduction est activée
MOMENTUM True Wireless 2...
MOMENTUM True Wireless 2...
  • Profitez d'un son stéréo incomparable créé par les transducteurs audio dynamiques de 7 mm...
  • Éliminez les sons ambiants avec la réduction active du bruit pour mieux vous concentrer sur...
  • Profitez d'une autonomie de 7 heures sans interruption avec la nouvelle batterie dont la durée...
  • Envie d'un marathon cinématographique ? Gr ce à leur conception ergonomique vous pouvez...

B&O Beoplay E8 3rd Generation – L’OVNI des mélomanes sans réduction active

B&O Beoplay E8 3rd Generation

En arrivant sur ce comparatif, vous connaissiez potentiellement déjà le marché des écouteurs sans-fil. Si c’est votre cas, il y a donc également une probabilité pour que aviez au moins déjà entendu parler de Bang & Olufsen (B&O) qui, bien que peu connue du grand public de manière générale, dispose tout de même de boutiques physiques à leur nom en France (et ça n’est pas rien). Il s’agit là d’une marque plutôt luxueuse, proposant des produits que l’on ne retrouverait parfois que dans des magazines ou à la fashion week. Pour autant, leur paire d’écouteurs Beoplay E8 3rd Generation se rapproche plus d’une clientèle un peu plus « classique », bien qu’il faille ici mettre la main à la poche pour se procurer le produit .

En outre, B&O mise avant tout sur le design de ses produits et c’est effectivement réussi. Rien de grandiose ou de très innovant, mais quelque chose maîtrisé. Des écouteurs circulaires avec commandes tactiles sur les côtés, un boîtier en forme de galet et recouvert de véritable cuir (restant malheureusement un standard dans le luxe), ainsi qu’une finition travaillée et parfaite, bienvenue chez B&O. Pour autant, design ne signifie pas uniquement beauté puisque ces Beoplay E8 3.0 sont également plus confortables que leurs prédécesseurs. Il ne faudra néanmoins pas les sortir pour une séance de sport intensive, ils sont plutôt axés « style de vie » et conviendront à des activités calmes comme le travail en bureau, la marche, les transports, etc. A ce propos, la batterie pourra vous suivre durant environ 7 heures et le boitier permettra de les recharger quatre fois, faisant monter l’autonomie totale à 35 heures.

Attention, les Beoplay E8 3.0 n’embarquent aucun système de réduction active de bruit. C’est un choix qui peut faire tiquer en 2020 mais qui reste explicable. Si la plupart des utilisateurs seront déçus par ce manque, il ne faut pas oublier que la réduction active de bruit peut rendre l’expérience sonore déroutante, passable et réduire grandement la qualité si elle est mal maîtrisée. Ce n’est pas toujours le cas, mais B&O a sans doute voulu répondre aux attentes des mélomanes et ne prendre aucun risque à ce niveau, contrairement à Sennheiser par exemple qui a fait le choix d’une réduction active assez moyenne, mais qui n’entache pas la signature sonore.

C’est plutôt dans la qualité sonore générale que les Beoplay E8 3.0 vont réussir à mettre la barre haut : comme de rares concurrents, ces écouteurs disposent d’une qualité « prête à l’emploi », c’est à dire qu’il ne sera pas nécessaire de passer par la case égaliseur dans l’application pour profiter d’un très bon son. Plutôt pensé pour des musiques axées sur les mediums ou aigus, ces écouteurs ont tout de même l’avantage de proposer des basses précises qui n’iront jamais noyer les autres gammes ou créer une sensation d’étouffement. De l’autre côté, les pistes plutôt agressives comme de la guitare électrique ne seront pas non plus saturées. Le constat est vraiment très bon.

Les plus

  • La qualité sonore indéniablement maîtrisée
  • Le design bien fini
  • La batterie acceptable de 7 heures
  • Un confort revu vis-à-vis de l’ancien modèle
  • Latence moyenne de 180ms environ

Les moins

  • Un prix vraiment beaucoup trop élevé
  • Pas de réduction active de bruit : c’est quitte ou double
Promo
Bang & Olufsen Beoplay E8 3e...
Bang & Olufsen Beoplay E8 3e...
  • Batterie puissante : 35 heures d’autonomie, sept heures avec une charge complète des...
  • Bien connecté : avec le Bluetooth 5.1, la connexion à la musique, aux appels ou aux podcasts...
  • Véritable liberté : ces écouteurs véritablement sans fil offrent un confort sans pareil et...
  • Signature sonore : ces écouteurs élégants sont réglés par les ingénieurs en acoustique de...

Apple AirPods Pro – Le meilleur choix chez Apple

Apple Airpods Pro

Jouons carte sur table dès maintenant : les Airpods Pro ne sont conseillés que si vous avez un iPhone. Pour les autres smartphones, comme bien souvent avec Apple, l’intérêt est quasi nul, car les différentes fonctionnalités ne seront pas compatibles avec un Android, par exemple. Si vous êtes un utilisateur iPhone par contre, il n’existe sans doute pas meilleure alternative pour vous : Apple reste maître de son écosystème et cela se ressent jusqu’au bout des écouteurs.

En terme de design, nous sommes sur quelque chose de bien moins étrange que les AirPods d’origine. Moins longs, moins droits, aux courbes un peu plus naturelles et cette fois intra-auriculaires, ils s’adaptent très facilement aux oreilles et sont bien plus discrets que les originaux . La qualité de fabrication est toujours aussi excellente quant à elle, qu’il s’agisse des écouteurs comme du boîtier. Cette fois, Apple a même fait l’effort de les faire certifier IPX4, permettant de les utiliser sans danger sous la pluie (mais ne comptez pas plonger avec, ça n’est pas possible).

Le gros avantage des Airpods Pro pour les utilisateurs d’iPhone (ou d’iPad et Mac évidemment) reste l’intégration complète à l’écosystème . Outre leur connexion ultra fluide entre tous les appareils Apple dont vous disposez, les fonctionnalités proposées par les écouteurs sont activables directement via la tige, non pas en cliquant dessus, mais en les pinçant grâce aux capteurs de force intégrés. Vous pourrez donc interagir avec Siri, avec la musique (sans pouvoir modifier le volume, malheureusement) ou même activer ou désactiver la réduction de bruit qui, soit dit en passant, est d’excellente facture et presque comparable à celle des casques, c’est dire. Le constat est le même avec le son en général qui est d’une qualité simplement exceptionnelle. Ni les aigus, ni les médiums, ni les basses ne sont en retrait, tout est correctement travaillé . La latence quant à elle se veut assez basse (160ms) mais toujours perceptible sur du contenu vidéo.

Là où le bât blesse pour les Airpods Pro, c’est sur l’autonomie . Toutes ces qualités et fonctionnalités ont besoin d’énergie et l’autonomie n’est pas infinie dans un tel produit. En utilisation normale, comptez jusqu’à 5h30 en une charge et si vous activez la réduction active de bruits, vous pouvez retirer une heure d’autonomie. Le boîtier vient plus ou moins pallier à cela avec quatre charges complètes possibles, et une compatibilité avec la charge sans fil Qi.

Les plus

  • Un son de grande qualité
  • La réduction de bruit fonctionne très bien
  • Leur fort intérêt en kit main libre
  • Confortables
  • Beaucoup de fonctionnalités
  • Commandes sur les écouteurs

Les moins

  • Très peu conseillés sur un smartphone non-Apple
  • Impossible de régler le volume depuis les écouteurs directement
  • Autonomie limite
Apple AirPods Pro
3 393 Commentaires
Apple AirPods Pro
  • Réduction active du bruit pour un son profondément immersif
  • Mode Transparence pour entendre ce qu’il se passe autour de vous et interagir avec le monde...
  • Trois tailles d’embouts fuselés en silicone souple pour un confort personnalisé
  • Résistance à l’eau et à la transpiration
  • Ko chevron_right

    Un écran en bois DIY

    news.movim.eu / Korben · Monday, 3 August - 14:12 · 1 minute

Le but de la vie d’un humain est de perdre son temps de la façon qui lui plait le plus, en attendant le passage vers l’au-delà. Certains jouent aux jeux vidéos, d’autres s’engagent dans des missions humanitaires, certains vont travailler pour que leur patron puisse s’offrir des vacances, d’autres encore aiment investir du temps dans des passions comme le jardinage, le tricot, le visionnage de vidéos XXX, ou encore le travail du bois !

Bref, l’idée c’est de s’occuper. Et c’est ce que fait ce bricoleur qui a décidé de recréer un boitier pour un écran Philips, 100% en bois. Et le résultat est plutôt réussi !

Source


Promotions VPN

Bénéficiez de 12 mois + 3 mois gratuits avec cette offre spéciale

ExpressVPN est le premier fournisseur VPN du monde, avec des serveurs rapides et ultra-sécurisés dans plus de 160 localisations dans 94 pays. Chaque abonnement VPN s’accompagne d’une garantie satisfait ou remboursé de 30 jours sans condition. Si vous avez besoin d’un service VPN de qualité, mais que vous souhaitez faire des économies, vous êtes au bon endroit.

Découvrez ici l’abonnement exclusif 15 mois d’ExpressVPN. Avec cette offre, vous avez un accès illimité aux serveurs VPN haut débit et ultra-sécurisés et à 3 mois supplémentaires totalement gratuits. C’est une réduction de 49 % par rapport au prix mensuel habituel. Vous ne trouverez nulle part ailleurs de tarifs plus bas que celui-ci pour ExpressVPN.

Profitez de 12 mois + 3 gratuits

KorbensBlog-UpgradeYourMind?d=yIl2AUoC8zAKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=3ReaefpheSc:HXGPmHd1lWw:D7DqB2pKExkKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=3ReaefpheSc:HXGPmHd1lWw:GG6oivYVkFsKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=qj6IDK7rITsKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=3ReaefpheSc:HXGPmHd1lWw:gIN9vFwOqvQKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=7Q72WNTAKBA
  • Ga chevron_right

    System76 are teasing their own brand Keyboard again

    news.movim.eu / GamingOnLinux · Monday, 3 August - 11:12 · 2 minutes

System76, the company that provides various Linux hardware along with their own Pop!_OS Linux distribution have started teasing their upcoming Keyboard again.

Originally talked about in a blog post back in March last year , we haven't really heard much since then. Things sounded pretty experimental back then but in a fresh blog post from July 30, it seems it's moving forward. However, it also sounds like it's not close to being finished yet either, as they stated:

We’re approaching our keyboard in 3 different ways: Redesigning the keyboard itself, maximizing your efficiency when using it, and empowering you to fully customize your keyboard to your whims.

We’ll announce the release of our keyboard through our newsletter and social channels once the prototyping phase is complete. This will take some time.

System76 say they want to build a keyboard you will 'fall in love with' and it seems they're going to be moving some keys around to make more use of all your fingers and thumbs. They're going with three key sizes:

  • 1U (letter/number keys)
  • 1.5U (tab keys)
  • 2U (shift keys)

They're also chopping up the spacebar into two '2U' sized keys, they said that apart from just making it smaller it will also 'bring useful functions closer to the center of the keyboard, but this also allows you to remap another commonly-used key to where it’s easy for you to smash with your other thumb'.

Swapping around keys will be part of the design focus to allow you to customize it, and to help with that they're planning to release an application to configure your layout properly. This application will also work with their laptops that have the System76 Embedded Controller Firmware which they say will 'enable you to use the same custom keyboard layout on both your laptop and desktop'.

Certainly will be interesting to see what design they ultimately settle on, with it also being design to work well with the new Auto Tilling feature found in their Pop!_OS Linux distribution. Speaking about testing their new keyboard layout, the System76 CEO, Carl Richell, said "I’ve found using the new keyboard layouts with Auto-Tiling is so addictive that when I go to another computer, it feels like I’m in a foreign land.".

If you were to change one major thing about the standard keyboard design, what would it be? Let us know in the comments.

Article from GamingOnLinux.com - do not reproduce this article without permission. This RSS feed is intended for readers, not scrapers.
  • Jo chevron_right

    NVIDIA serait en « discussions avancées » pour racheter ARM !

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Friday, 31 July - 17:00 · 2 minutes

© Christian Wiediger – Unsplash

C’est une véritable petite bombe qui s’est abattue cet après-midi sur le monde du hardware. Quatre ans après avoir racheté ARM pour la somme colossale de 32 milliards de dollars, le géant japonais SoftBank chercherait à s’en débarrasser. Si ce choix semble lié aux difficultés financières du méga-conglomérat de la tech, c’est davantage l’identité du repreneur potentiel qui est intéressante puisque d’après Bloomberg, il s’agirait d’ NVIDIA, patron incontesté du monde des GPUs. L’entreprise américaine serait en “discussions avancées ” pour s’offrir ARM contre un chèque de 32 milliards de dollars, soit le même montant que Softbank avait dû débourser.

Évidemment, aucune communication officielle sur le sujet ne nous est parvenue jusqu’à présent puisque le deal n’est pas encore finalisé. Mais s’il venait à aboutir,  il s’agirait de l’un des plus gros deals jamais réalisés dans le cercle très fermé des fondeurs et autres leaders du  hardware. Et pour cause : NVIDIA est aujourd’hui le leader incontesté et incontestable sur le segment des cartes graphiques, avec une part de marché qui s’élève à presque 70%. De son côté, ARM domine le marché des processeurs mobiles de la tête et des épaules et s’est même récemment invité chez Apple .

Un deal qui pourrait redéfinir les rapports de force dans le monde du hardware

S’il venait à aboutir, ce deal pourrait bien bouleverser définitivement les rapports de force entre les grands acteurs du hardware mondial, autant sur le plan économique que technologique. Pas besoin d’un diplôme en économie pour réaliser que ce deal pourrait donner naissance à un véritable colosse du hardware qui se retrouvera à n’en point douter sous le feu des projecteurs, à une époque où Microsoft ou Apple sont déjà régulièrement houspillés pour des affaires d’entrave à la concurrence et d’abus de position déloyale… d’autant plus que NVIDIA est un client de premier plan d’ARM, en compétition avec d’autres entreprises qui dépendent intégralement des produits de ce dernier. On peut donc aisément imaginer un scénario où NVIDIA couperait les vivres à ses concurrents, les laissant orphelins des produits ARM indispensables à leur survie… donnant ainsi lieu à un autre gigantesque dossier sur le bureau de Margrethe Vestager (Commissaire européenne à la Concurrence).

Nous avons donc là deux géants de leurs domaines respectifs, dont le mariage aurait d’autant plus de sens qu’ils ont des champs d’expertise complémentaires par nature. Dans le feu de l’action, il est encore difficile d’appréhender tout le spectre des possibilités qui pourraient découler d’une alliance comme celle-ci mais une chose est sûre : si ce deal titanesque était finalisé, cela représenterait un véritable big bang dans l’univers de la tech. Il conviendra de rester particulièrement vigilants pour analyser toutes les facettes de cet événement qui pourrait véritablement redéfinir le paysage technologique mondial, et ce n’est pas un euphémisme.

EVGA GeForce RTX 2070 Super KO...
35 Commentaires
EVGA GeForce RTX 2070 Super KO...
  • Real-Time Ray Tracing
  • Built for EVGA Precision X1
  • Game Ready Drivers
  • NVIDIA Ansel