close
  • Jo chevron_right

    Les coraux ont une technique pour guérir du blanchissement

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Yesterday - 07:50 · 2 minutes

Crédits : Netflix.

Le mystère de la couleur des coraux est désormais résolu ! Depuis plusieurs années, le blanchissement des coraux est considéré comme l’un des signes les plus visuels et alarmants de l’effet dévastateur du réchauffement climatique et de la pollution sur la nature . En effet, lorsque la toxicité chimique de l’océan et la température augmentent, le stress biologique est tel pour les coraux qu’ils se mettent à blanchir. En réalité, dans ce genre de situations, ils perdent leurs algues unicellulaires symbiotiques, appelées zooxanthelles . Celles-ci absorbent les rayons bleus de la lumière pour produire des nutriments utiles au corail. Ce dernier, un super-organisme, en profite pour se développer. En échange, il sacrifie un peu du carbone qui constitue son exosquelette calcaire pour alimenter sa colonie d’algues symbiotiques. C’est donc cette dernière qui lui confère sa couleur jaunâtre, brunâtre ou verdâtre naturelle. Lorsque la chaleur soudaine réduit la densité de cette colonie, le corail redevient blanc – la couleur de son exosquelette. D’une manière encore inexpliquée jusqu’à aujourd’hui, des coraux blancs se parent parfois de couleurs néons éclatantes . Une nouvelle étude, récemment publiée dans la revue scientifique Current Biology , explique le pourquoi du comment.

Des biologistes et océanographes du Laboratoire du récif corallien de l’université britannique de Southampton ont mis plusieurs coraux, en aquarium, dans des situations de stress pour comprendre leurs variations radicales de couleurs. Ils se sont aperçus qu’ils arrivaient que certains d’entre eux deviennent roses, bleus ou violets (selon les espèces) après avoir blanchi dans certaines conditions : lorsque la température de l’eau augmente soudainement et brièvement ou quand des éléments naturels comme l’azote ou le phosphore se font rares (à cause d’une hausse de concentration de produits chimiques toxiques, comme des fertilisants agricoles). Ces deux types d’événements peuvent mettre à mal les colonies algales symbiotiques et “blanchir” le corail. Celui-ci ne possède plus aucun filtre de la lumière solaire, en particulier les rayons bleus auparavant absorbés par les algues. Cette lumière pénètre à l’intérieur du corail et rebondit inlassablement, comme sur de la glace. Pour éviter que ce rayonnement ne le brûle, le corail produit alors des pigments fortement colorés. Ce serait particulièrement le cas chez les coraux les moins épais et vivants en eaux peu profondes (et donc très exposées au Soleil). Cette nouvelle protection pigmentaire n’est que temporaire. Elle permet à la colonie algale de se redévelopper jusqu’à retrouver son poids de forme et redonner au corail sa couleur “naturelle”.

La couleur, voie de la guérison ?

Cette coloration surnaturelle et souvent considérée comme inquiétante est donc, en réalité, une forme de guérison progressive des coraux . “De nouveaux rapports océanographiques révèlent que des blanchissements colorés se seraient produits dans certaines régions de la Grande barrière de corail en mars et avril 2020 , soulignent par exemple les chercheurs dans The Conversation . Ces régions du plus grand système corallien de la planète auront donc peut-être de plus grandes chances de guérison et de survie.”

Corail: Un trésor à...
Corail: Un trésor à...
  • 144 Pages - 02/26/2020 (Publication Date) - Glénat Livres (Publisher)
  • Hu chevron_right

    Des frelons géants d'Asie repérés aux États-Unis

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Sunday, 3 May - 16:51 · 1 minute

ANIMAUX - Sa taille est aussi légendaire que son agressivité. Vespa Mandarinia, aussi appelé frelon géant, a été vu en Amérique du Nord au mois d’avril, près de Seattle. Une information que les autorités locales prennent très au sérieux tant l’insecte constitue un danger pour la faune locale, comme vous pouvez le découvrir dans la vidéo en tête de cet article.

Avec ses 7,5 centimètres de longueur, il ferait passer notre frelon d’Europe pour un freluquet: ce frelon, dont l’habitat va de l’Inde au Japon en passant par le Vietnam et la Malaisie, est aussi extrêmement venimeux. Au Japon , 50 personnes meurent chaque année de piqûres de frelons géants, dont le poison peut provoquer un choc anaphylactique fatal.

Mais si les hommes ont de bonnes raisons de s’inquiéter, c’est la faune locale qui ferait surtout les frais d’une implantation de l’autre côté du Pacifique de ces essaims. Capables d’attaquer n’importe quel animal en réponse à une provocation, une autre particularité de ces frelons est qu’ils peuvent attaquer d’autres nids, qu’ils soient d’abeilles ou de guêpes , en bande organisée pour se nourrir.

C’est cette terrible habilité, unique chez les hyménoptères sociaux, qui a attiré l’attention sur l’arrivée de ces tueuses sur le sol américain. Comme le rapporte CNN , c’est un apiculteur qui a sonné l’alarme, après avoir retrouvé ses abeilles déchiquetées en morceau par milliers. Face à cette espèce invasive qui menace gravement des abeilles déjà très fragilisées , les autorités locales s’activent à retrouver les nids au plus vite.

À voir également sur Le HuffPost: Cette fourmi est la plus rapide du monde grâce à une technique imparable

  • Hu chevron_right

    Une raie rare et méconnue filmée sur la barrière de corail

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Thursday, 30 April - 14:24 · 1 minute

ANIMAUX - Avec ses ailes zébrées, elle ressemble à un gigantesque papillon marin. La discrète raie aigle ornée s’est révélée pour quelques secondes sur la côte est de l’Australie, aux abords de la barrière de corail. Des images envoûtantes à retrouver dans la vidéo en tête de cet article.

C’est la nageuse Jacinta Shackleton qui a fait cette extraordinaire rencontre sous-marine. Sur son compte Instagram , elle a décrit l’émotion de cette découverte, et pour cause: connue depuis la moitié du XIXe siècle, Aetomylaeus vespertilio n’a été observée que quelques dizaines de fois.

Avec une envergure d’environ 2m50, la raie aigle ornée n’est pas la plus grande, mais elle est assurément l’une des plus belles de la famille des rajiformes, ses ailes zébrées lui donnant un air aérien. À part son lieu de vie, l’océan Indien, et ses caractéristiques physiques, l’animal reste entouré de mystère. Il est aussi sur la liste des espèces en danger .

À voir également sur Le HuffPost: Il a nagé 500 kilomètres dans le “continent de plastique” et fait une découverte inquiétante

  • Ko chevron_right

    C’est quoi ce piaf dans le jardin ? Apprenez à reconnaitre les oiseaux

    news.movim.eu / Korben · Sunday, 26 April - 07:00 · 2 minutes

Grâce au gentil confinement, vous avez sans doute vu passer une ou 2 actus annonçant le retour de la nature et de sa faune dans les villes et villages du monde entier ? Même si ça nous fait mal, pour chaque confiné c’est 6 animaux libérés. Si si, c’est 6 bêtes (vous l’avez celle-là ? Indice : Sibeth … oui je vis bien mon enfermement).

En hexagonie on n’a pas forcément de dauphin à mettre dans nos canaux ( de toute façon c’était une fake news ) ou de puma dans nos rues, mais vous avez peut-être remarqué une plus grosse présence de nos amis les oiseaux. Ne serait-ce que parce qu’on les entend mieux vu le calme ambiant. Je pense que ce constat doit se faire un peu partout en France.

Souvent ce sont de classiques pigeons, moineaux, merles et autres Archeopteryx qui viennent se poser au calme sur nos balcons ou dans nos jardins. D’autres fois … bein on sait pas trop, à moins d’être connaisseur, et c’est là qu’intervient cet outil proposé par le site Oisillion.net

Il s’agit d’un guide qui vous permet, en quelques clics, de renseigner différents critères concernant l’oiseau que vous venez de voir : sa taille, la couleur de ses plumes et de ses pattes, le type de bec, sa manière de se comporter, etc. La base contient 75 oiseaux de jardin différents et chacun possède sa fiche perso sur laquelle est regroupé un tas d’informations dont l’audio de leur chant, le type d’habitat dans lequel ils vivent, la nidification, l’alimentation, la période d’observation ou encore des photos.

Troglodyte mignon - oiseau

Prenons des exemples : si vous voyez un petit oiseau de moins de 15 cm, aux plumes bleues, avec un bec droit et court, des pattes noires et qui utilise une mangeoire ? C’est probablement une mésange bleue ou charbonnière. Si l’oiseau est plus grand qu’un canard, de couleur rouge, avec un long bec crochu et q’u’il est en train de marcher ? C’est sans doute une Buse Macronienne.

D’ailleurs j’ai appris par la même occasion que les oiseaux ont des noms plutôt fun au final. Entre le Bruyant Bruant Zizi, le Grosbec Casse-Noyaux, le Pipi Pipit des arbres ou encore la Sittelle Torchepot … tu m’étonnes qu’ils restent un peu plus loin de nous habituellement.

Apprendre à reconnaitre les oiseaux de jardin, élue top 3 des meilleures activités de ce début 2020.

N’hésitez pas à me partager sur le forum vos photos des espèces qui viennent égayer vos journées, jusqu’ici je n’ai vu que du classique de mon côté. Mais j’attends mon premier Jaseur boréal avec impatience.


Sécurité et vitesse pour votre connexion internet

Restez à l’abris des regards indiscrets

En règle générale, utiliser un VPN pour se connecter à internet a tendance à ralentir vos débits de connexions, c’est le cas pour afficher une simple page HTML ou accéder à d’autres catalogues de VOD comme ceux de NETFLIX . Le téléchargement de fichiers ou du flux vidéo en devient parfois saccadé.

Notre VPN vous propose Une bande passante illimitée et une sécurité renforcée avec un cryptage AES 256 et un système anti-empreintes digitales

Restez éfficace et anonyme

KorbensBlog-UpgradeYourMind?d=yIl2AUoC8zAKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=9C_ATtcskDQ:oU7VBeme7es:D7DqB2pKExkKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=9C_ATtcskDQ:oU7VBeme7es:GG6oivYVkFsKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=qj6IDK7rITsKorbensBlog-UpgradeYourMind?i=9C_ATtcskDQ:oU7VBeme7es:gIN9vFwOqvQKorbensBlog-UpgradeYourMind?d=7Q72WNTAKBA
  • Hu chevron_right

    Le spectacle de ces dauphins dans des vagues bioluminescentes est magique

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Saturday, 25 April - 09:54 · 1 minute

NATURE - Encore une fois la nature profite du confinement. En Californie, c’est sous la forme de traînées de lumière bleue électrique qu’elle s’est manifestée, dans une vidéo fascinante de dauphins étincelants prise mercredi 22 avril au large de Newport Beach, juste après le coucher du soleil, par Newport Coastal Adventure .

Les dauphins, baignés dans une lueur de néon causée par la bioluminescence, ont nagé à côté du bateau, laissant des flots de lumière dans leur sillage, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus .

La bioluminescence est une émission biochimique de lumière générée par des micro-organismes faisant partie du plancton. Les réactions chimiques qui se produisent au sein de ces organismes, comme chez les algues marines et les lucioles, les font étinceler. Elle est généralement utilisée pour avertir les prédateurs, attirer et trouver des proies, et pour communiquer avec les autres membres de l’espèce.

Spots bioluminescents

En Californie, le spectacle des vagues bioluminescentes s’observe chaque année . Ces micro-organismes sont présents partout dans le monde, même si de tels rassemblements restent assez rares en France. Selon les chercheurs de l’Institut océanographique de San Diego (États-Unis), on ignore encore pourquoi ils se forment. Probablement sous l’effet d’un subtil équilibre entre la température de l’eau et la vitesse du vent, comme l’explique Science & Vie .

L’arrivée de ces vagues aux reflets de néons reste donc impossible à prévoir. Quelques spots célèbres sont néanmoins identifiés: en Australie près de Sydney, dans la baie de San Diego aux États-Unis, sur les îles de Vaadhoo, Rangali et Mudhdhoo aux Maldives, dans la baie de Laguna Grande à Porto Rico, et à Knokke en Belgique.

À voir également sur Le HuffPost : Un nombre record de bébés tortues en Thaïlande

  • Nu chevron_right

    Il y avait autrefois une forêt humide et verdoyante en Antarctique

    news.movim.eu / Numerama · Sunday, 5 April - 14:10

Une expédition dans le Pôle Sud a mis au jour des sédiments datés d'il y a 90 millions d'années. Après les avoir scannés, des scientifiques ont découvert qu'ils indiquent la présence ancienne d'une forêt humide en Antarctique. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Il y avait autrefois une forêt humide et verdoyante en Antarctique est apparu en premier sur Numerama .

  • +18 chevron_right

    Luxuriante (Ma)Dame Nature.

    nsfw.movim.eu / BonjourMadame · Friday, 21 February - 09:00

  • Yo chevron_right

    Episode 575 : Top Chef (a tribute to Philippe Etchebest)

    comics.movim.eu / YodaBlog · Saturday, 4 January - 13:00

etchebestres