close
  • Jo chevron_right

    Shadow réapparaît sur l’App Store d’Apple

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Tuesday, 12 May - 09:30 · 2 minutes

Crédits : Shadow

Sa disparition avait provoqué bien des émois. Fin février, Apple retirait subitement l’application Shadow de son App Store. Le service français – souvent associé à tort aux autres services de cloud gaming – repose sur un concept original permettant de streamer un véritable PC Windows 10 sur n’importe quel appareil… sauf ceux d’Apple depuis près de deux mois et demi. Ce retrait soudain de l’App Store avait par ailleurs ouvert le débat sur les règles bien strictes d’Apple en ce qui concerne les services de PC dans le cloud ou de cloud gaming, puisque la firme à la Pomme bloque subtilement toute application permettant de streamer des jeux vidéo sur ses appareils.

Par surprise, l’application Shadow vient tout juste de refaire son apparition sur l’App Store d’Apple . Les équipes de Shadow expliquent avoir fait le nécessaire afin d’élaborer une nouvelle version de l’application compatible avec les règles de l’App Store, pour que les utilisateurs puissent continuer d’accéder à Shadow sur leur iPhone, iPad ou Apple TV. Puisque l’utilisation du service en tant que plateforme de cloud gaming semblait être la raison de la suppression de l’application par Apple, la nouvelle version de Shadow délaisse la fonctionnalité qui permettait de lancer un titre facilement grâce à une liste dédiée . Toutefois, il reste possible de jouer à tous ses jeux, tout comme sur un ordinateur traditionnel. Shadow annonce également avoir corrigé quelques bugs persistants, et on retrouve quelques nouvelles options, dont la possibilité de « Redémarrer Shadow » depuis les paramètres, ou l’option « Redémarrer le stream » .

Pour rappel, Shadow avait complètement revu ses tarifs en fin d’année dernière, afin de ne pas se laisser distancer par Google Stadia . À ce jour, on retrouve trois offres :

  • Boost , à partir de 12,99€ par mois (14,99€ sans engagement) pour jouer à tous les jeux en Full HD depuis n’importe quel écran
  • Ultra , à partir de 24,99€ par mois (29,99€ sans engagement) pour jouer avec des performances graphiques supérieures
  • Infinite , à partir de 39,99€ par mois (49,99€ sans engagement) pour jouer comme depuis un véritable ordinateur de rêve incluant du ray tracing et la carte graphique la plus puissante du marché
Nouvel Apple iPad (10,2...
310 Commentaires
Nouvel Apple iPad (10,2...
  • Écran Retina de 10,2 pouces
  • Puce A10 Fusion
  • Capteur d’empreinte digitale Touch ID et Apple Pay
  • Appareil photo arrière 8 Mpx, caméra avant FaceTime HD 1,2 Mpx
  • Jo chevron_right

    Shadow : l’un des cofondateurs de l’entreprise Blade quitte le navire

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Saturday, 18 April - 10:00 · 1 minute

Logo Shadow, comparatif des offres de cloud gamingCrédits : Blade.

L’un des pionniers du “cloud-computing” – et, par extension, du “cloud-gaming” – vient de perdre l’une de ses figures de proue. Blade, l’entreprise française fondée en 2015 dans le but de démocratiser l’émulation PC en ligne et à distance, doit en effet assister au départ de son ancien PDG et l’un de ses trois cofondateurs, Emmanuel Freund . Celui-ci a d’abord annoncé quitter l’entreprise à l’origine du service Shadow durant un direct sur Twitch adressé à la communauté de clients et de fans avant de s’exprimer plus pleinement et officiellement sur Twitter aujourd’hui :

S’il dit rester actionnaire et membre du conseil d’administration de la compagnie, Emmanuel Freund avoue partir suite à des divergences de vision et “de valeurs” avec le reste de la direction de Blade. Sur Twitch, il soulignait en effet que cela faisait un an que le projet Shadow n’allait pas dans “la bonne direction.” Puisque “c’est hyper important que toute la boîte aille dans la même direction” , il a préféré la quitter. Pour rappel, 70 000 clients souscriraient au service Shadow mais celui-ci a récemment rencontré quelques soucis. Outre des retards de déploiement de certains volets de son service, son application iOS sur l’App Store d’Apple a notamment été retirée du catalogue en février dernier. Par ailleurs, pour être plus compétitif face aux “simples” services de cloud-gaming qui pullulent actuellement (comme celui du Français Gameloft ), Blade avait été forcé de revoir les différents tarifs de Shadow à la baisse .

Promo
HP OMEN 25 Ecran Gaming PC...
685 Commentaires
HP OMEN 25 Ecran Gaming PC...
  • Résolution Full HD 1920 x 1080 pixels
  • Dalle TN avec rétroéclairage LED
  • Taux de rafraîchissement 144 Hz
  • Temps de réponse 1 ms
  • Jo chevron_right

    Pourquoi Apple empêche le cloud gaming sur iPhone et iPad ?

    news.movim.eu / JournalDuGeek · Thursday, 26 March - 09:12 · 2 minutes

Crédits : @VanDulti via Pixabay

Google Stadia , NVIDIA GeForce Now , PS Now, ou même Shadow… Les services de cloud gaming sont désormais nombreux et comment peu à peu à s’installer dans les chaumières, sauf sur les appareils d’Apple. En effet, aucun n’est présent sur l’App Store, même si certains l’ont été autrefois, comme le français Shadow , et cela alors qu’Android offre une grande variété de choix à ce niveau. La raison est simple : Apple bloque subtilement toute application permettant le streaming de jeux vidéo.

“Chaque jeu doit être téléchargé directement depuis l’App Store”

Comme nous l’apprend un récent rapport de Bloomberg , Apple a des règles strictes lorsqu’il s’agit de jeux vidéo. Son règlement stipule aux éditeurs que « Vous pouvez offrir un seul abonnement qui est partagé entre vos propres applications et services, mais ces abonnements peuvent ne pas s’étendre aux applications ou services tiers. Les jeux proposés dans un abonnement doivent appartenir au développeur ou faire l’objet d’une licence exclusive (par exemple, ne pas faire partie d’une plateforme de publication de jeux). Chaque jeu doit être téléchargé directement depuis l’App Store, doit être conçu pour éviter les paiements en double par un abonné et ne doit pas désavantager les clients non abonnés. »

En dictant ces règles, Apple s’assure que les services de Nvidia, Google, Sony ou encore le futur service de Microsoft ne puissent pas faire de l’ombre à sa propre offre, Apple Arcade , qui coche quant à elle toutes les cases. Mais le plus étonnant, c’est qu’ Apple n’interdit pas le streaming à proprement parler, mais mentionne explicitement les jeux vidéo dans ses règles. D’autres applications présentes sur l’App Store permettent par exemple de streamer Windows 10, comme les clients VNC, notamment. Pourtant, s’il s’agit de faire tourner des jeux vidéo en streaming, Apple sévit, comme la firme l’a fait en rejetant l’app Shadow de son magasin d’application.

Les motivations d’Apple à vouloir interdire le cloud gaming sur ses appareils restent assez troubles. La firme californienne espère sans doute pousser en avant son offre de jeux vidéo par abonnement, même s’il ne s’agit absolument pas du même concept (pas de streaming, jeux mobiles…). Mais au-delà même de la concurrence que pourrait engendrer cette flopée de services de cloud gaming, Apple cherche sans doute à empêcher les éditeurs de s’abroger des règles strictes de son App Store, lesquelles lui permettent de s’octroyer 30% de commission sur chaque vente. Lorsqu’un titre est acheté sur un service de cloud gaming, comme celui de Google, par exemple, l’utilisateur n’a pas à passer par le store d’application, et effectue son paiement directement dans l’application Stadia, ce qui représenterait en effet un manque à gagner important pour Apple.

Promo
Apple iPhone XS (256 GO) -...
777 Commentaires
Apple iPhone XS (256 GO) -...
  • Écran Super Retina (OLED) de 5,8 pouces avec HDR
  • Indice IP68 de résistance à la poussière et à l’eau (profondeur maximale de 2 mètres...
  • Double appareil photo 12 Mpx avec double OIS (stabilisation optique de l’image) et caméra...
  • Face ID pour l’authentification sécurisée et Apple Pay