close

MPs warn of ‘blood on the walls’ amid talks with Sadiq Khan over bailout for capital’s transport network

Boris Johnson is facing mounting pressure from Tory MPs in London to comprehensively rule out a massive extension of the congestion charge in the capital, amid emergency talks over a new bailout for its struggling transport system.

Conservative figures warned there would be “blood on the walls” if the government allowed the extension of the charge, which would hit a series of so-called “London doughnut” Tory seats on the outskirts of the city. They are also demanding there must be no threat to subsidised travel for the young or older people, also proposed as an option by the government as a condition of a further bailout.

Continue reading...
  • Hu chevron_right

    Transports gratuits en Île-de-France: Pécresse répond à Pulvar en citant Audiard

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Sunday, 11 October - 17:02 · 2 minutes

POLITIQUE - À cinq mois des élections régionales , la campagne semble s’enclencher. Ce 11 octobre, Audrey Pulvar -qui pourrait représenter le PS au scrutin local de mars en Île-de-France- a dévoilé ses premières propositions dans le Journal du dimanche .

Parmi elles, la gratuité des transports “pour tous” et “sur l’ensemble du réseau”. “C’est une question de justice sociale, d’accompagnement des classes populaires dans la transition écologique et de désenclavement des territoires”, a défendu l’ancienne journaliste et adjointe d’ Anne Hidalgo à la mairie de Paris.

“Les transports gratuits, ça n’existe pas”

La réponse de Valérie Pécresse n’a pas tardé. Interrogée sur BFMTV le même jour, la présidente sortante de la région francilienne a usé d’une formule bien connue pour dézinguer la proposition de son adversaire. “Vous me permettrez de paraphraser Michel Audiard”, lance-t-elle avant de reprendre à sa sauce la fameuse réplique des “Tontons flingueurs”.

“Les démagogues, ça osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît”, lance l’élue de droite. Dans le film de Georges Lautner, la réplique exacte est: “Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît”.

Plus sérieusement, Valérie Pécresse rétorque que le coût des transports sera de toute façon répercuté sur les usagers. “Les transports gratuits, ça n’existe pas”, lance l’ancienne ministre qui rappelle que le coût annuel des transports en commun s’élève à “10,8 milliards par an, dont 4 milliards apportés par les voyageurs”.

“Si ce ne sont pas les voyageurs qui paient, ce seront les contribuables”, prévient Valérie Pécresse qui a estimé le montant de la taxe à 500 euros par Francilien par an. “On va aller dire aux cyclistes, aux piétons, aux retraités qui ne prennent pas les transports de payer cette taxe?”, interroge-t-elle avant de noter qu’“Anne Hidalgo avait essayé de pousser ce sujet, mais elle y avait renoncé voyant que c’était absolument impossible”.

“On va me dire, les entreprises pourront payer”, prédit-elle. “Les entreprises paient déjà 4 milliards d’euros de versement mobilité et c’est déjà retenu sur les salaires”, argumente la présidente de région. “Faut arrêter!”, a-t-elle intimé.

À voir également sur Le HuffPost : Gisèle Halimi au Panthéon: des militantes féministes manifestent à Paris

  • Hu chevron_right

    Véran s'explique sur le paradoxe métro bondé, mais bars fermés

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Thursday, 8 October - 18:31 · 1 minute

COVID-19 - Ce jeudi 8 octobre lors d’une conférence de presse, Olivier Véran a répondu à une question concernant le paradoxe de la fermeture des bars quand les transports parfois bondés peuvent continuer à circuler, malgré l’épidémie de Covid-19 . Pour le ministre de la Santé, le risque zéro n’existe pas dans les transports, mais le gouvernement travaille à réduire ces risques, comme vous pouvez l’entendre dans la vidéo en tête d’article.

“Les transports sont indispensables pour la vie économique et pour la vie sociale de notre pays”, affirmé Olivier Véran. Impensable donc de songer à leur fermeture, même si certaines images cette semaine ont choqué de nombreuses personnes.

Après l’annonce de la fermeture des bars à Paris , des vidéos de la ligne 13 ou du RER B à Paris ont été postées sur les réseaux sociaux, montrant des quais et des rames bondés, sans possibilité de respecter la distance sociale. Masqués, les voyageurs étaient néanmoins entassés dans des espaces clos.

Des gérants de bars et de restaurants, membres du mouvements “Restons ouverts!”, avaient d’ailleurs protesté en organisant un apéro sur les quais de la station de métro Assemblée Nationale.

S’appuyant sur “des études”, le ministre de la Santé a affirmé que “la question des bars, hélas, pose plus de difficultés”. Selon Olivier Véran, ces lieux seraient plus favorables à la naissance de clusters, notamment le soir, lorsque la consommation d’alcool rend les gens moins prudents.

À voir également sur Le HuffPost: Lyon, Lille, Grenoble et Saint-Étienne basculent en alerte maximale samedi matin

  • Hu chevron_right

    Alpes-Maritimes: un TER réaménagé pour acheminer des vivres après les crues

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Wednesday, 7 October - 15:36 · 3 minutes

Des secouristes devant des marchandises à Breil-sur-Roya, le 5 octobre.

INONDATIONS - La SNCF a “désossé” un TER pour le transformer en train de marchandises, afin d’acheminer des secours dans la vallée de la Roya (Alpes-Maritimes), ravagée par les crues exceptionnelles du 2 octobre.

Marc Ciais, dirigeant d’unité opérationnelle (DUO) à la maintenance des TER Azur, avait fait plancher il y a quelque temps des élèves ingénieurs sur la transformation d’un AGC ―un autorail commun dans le parc TER― en train de marchandises, a rapporté ce mercredi 7 octobre la SNCF sur son canal d’informations internes.

Apprenant samedi que des cheminots chargeaient des milliers de bouteilles d’eau dans un train voyageurs à destination de Breil-sur-Roya, il a proposé de mettre son sujet en pratique en adaptant l’aménagement intérieur des trois voitures d’une rame AGC.

“Nous avons obtenu le ‘Go’ pour modifier la rame lundi dans la soirée”, a raconté Marc Ciais au canal d’informations du groupe.

10 à 12 tonnes de marchandises

Ses équipes se sont concrètement attachées, mardi, à déposer un tiers des sièges, les porte-bagages et les parois vitrées intérieures (qui ont été restockés en sécurité dans des espaces réservés du train, sa masse à vide ne pouvant être modifiée pour des raisons de sécurité). Il a aussi fallu poser un plancher de protection pour ne pas endommager la rame. Le TER ainsi adapté peut embarquer l’équivalent de 25 palettes, soit 10 à 12 tonnes de marchandises.

Le premier “TER Cargo” a quitté Nice-Ville pour Breil mercredi midi, accouplé au train normal. Il doit assurer une rotation quotidienne, aussi longtemps que ce sera nécessaire, selon la SNCF.

Des problèmes de hauteur des quais en gare de Breil, notamment, empêchent la circulation de trains de marchandises classiques. En outre, le chargement et le déchargement peuvent se faire de plain-pied avec le TER adapté.

La voie ferrée Nice-Breil a pu rouvrir dimanche. En revanche, la ligne reliant Vintimille (Italie), Breil et Tende, remontant la Roya, reste hors service. “Nous pensons qu’il y en a pour deux mois de travaux, mais ça reste une estimation”, a indiqué Jean-Aimé Mougenot, directeur régional TER, cité par le groupe.

“Il y a quatre points importants de blocages, avec des affaissements ou des glissements de terrains sur 150 à 300 mètres, mais aussi des éboulements de roches. Par endroits, les ruisseaux ont débordé sur les voies et de l’eau a coulé dans les tunnels, il y a donc de la boue”, a-t-il ajouté.

Dans un premier temps, la voie a pu être dégagée jusqu’à la gare de Fontan-Saorge, à 7 km en amont de Breil-sur-Roya, selon la SNCF.

À voir également sur Le HuffPost : Après la tempête Alex, deux régions italiennes demandent l’état d’urgence

  • Nu chevron_right

    Petite, lente et bon marché : voici la nouvelle mobylette électrique de Segway

    news.movim.eu / Numerama · Wednesday, 30 September - 09:05

Segway a annoncé la mise en vente de son scooter-mobylette électrique, vendu moins de 2 000 dollars outre Atlantique. Avec de toutes petites performances. [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Petite, lente et bon marché : voici la nouvelle mobylette électrique de Segway est apparu en premier sur Numerama .

  • Hu chevron_right

    Les "vols vers nulle part", nouvelle tendance du secteur aérien, encensée par les médias, m'écoeure - BLOG

    news.movim.eu / HuffingtonPost · Sunday, 27 September - 05:36 · 4 minutes

En gros, l’avion décolle (avec ses passagers nostalgiques des voyages en avion), tourne en rond durant quelques heures au-dessus de la ville, puis atterrit après ce petit tour de manège. Après avoir bien brûlé son kérosène.

ÉCOLOGIE - Impliquée dans la lutte contre le réchauffement climatique, je propose notamment sur mon compte Instagram @Decroissante de nouveaux imaginaires autour du voyage. Mon but? Révolutionner notre manière de pratiquer le tourisme , afin qu’il soit plus doux, plus respectueux du vivant.

J’avais prévu de créer une publication inspirante sur mon rapport au voyage pour expliquer pourquoi celui-ci avait évolué au cours de ces dernières années, suite à ma prise de conscience de l’urgence écologique. Un vrai déclic. Car après avoir été adepte des séjours à l’autre bout du monde, j’ai fait le choix de pratiquer aujourd’hui un tourisme plus local, slow, sans avion .

Puis je suis tombée sur des articles récemment parus dans l’actualité sur le secteur aérien, qui m’ont profondément choquée et indignée.

Vous avez envie de raconter votre histoire? Un événement de votre vie vous a fait voir les choses différemment? Vous voulez briser un tabou? Vous pouvez envoyer votre témoignage à temoignage@huffingtonpost.fr et consulter tous les témoignages que nous avons publiés. Pour savoir comment proposer votre témoignage, suivez ce guide !

Sur le coup de l’émotion, je décide de relayer l’information que je viens de découvrir: la naissance des voyages “vers nulle part”.

Le concept dit comme ça sonne plutôt bien… Jusqu’à ce que je m’aperçoive qu’il s’agit encore d’une énième aberration du système ecocidaire dans lequel on vit.

Après les vols à vide, les “vols vers nulle part”

J’ai découvert une nouvelle pratique de tourisme aérien: les “vols vers nulle part”

Je connaissais déjà la méthode des vols à vide permettant aux compagnies aériennes de conserver leurs créneaux de vol.

Mais les vols vers nulle part: c’est un nouveau concept dans le monde merveilleux du capitalisme.

Au départ, je croyais que c’était une blague (du style Le Gorafi ). J’ai donc quelques recherches pour vérifier que ce n’était pas un canular.

J’ai franchement été dégoûtée de ce que j’ai pu lire.

Certaines compagnies aériennes adoptent ou envisagent d’adopter une stratégie pour pallier à la crise COVID et à l’effondrement du trafic aérien, en proposant des vols vers... nulle part.

En gros, l’avion décolle (avec ses passagers nostalgiques des voyages en avion), tourne en rond durant quelques heures au-dessus de la ville, puis atterrit après ce petit tour de manège. Après avoir bien brûlé son kérosène.

Sidérée et écoeurée par l’analyse de certains médias

Je suis sidérée par l’absence d’analyse critique lorsque les grands médias évoquent cette pratique.

La presse mainstream en vient à saluer cette “solution assez originale” permettant de “ sauver le secteur aérien ”, mais quelle aubaine! Le Figaro évoque les “ initiatives insolites des compagnies aériennes ”. C’est vrai que c’est marrant et tellement insolite de polluer le ciel de cette façon-là! Du jamais vu! Le Journal du Dimanche , bien que plus nuancé dans son article, titre quand même: “ Les vols sans destination cartonnent ”.

L’Obs parle d’“ astuces pour amortir l’effondrement du trafic aérien ”. Je réfléchis et je me dis dans la tête, les yeux écarquillés: “Mais c’est pas le secteur aérien qu’il faut sauver, bordel , c’est la viabilité de notre vie sur Terre!”. Notons que le terme “effondrement” est utilisé dans cet article, mais pas à très bon escient…

Je souligne que le vocabulaire exprimé dans nos médias reflète une vision tellement “bisounours” et surtout très obsolète de notre système capitaliste destructeur de notre écosystème.

Je suis écœurée de constater qu’en 2020, ce type de fait est encore classé dans la rubrique “Actu Insolite” et abordé avec autant de légèreté!

Dans le contexte de la crise climatique en cours, ces actes sont criminels

De mon point de vue, c’est tout simplement criminel, suicidaire et irresponsable à l’égard de notre survie sur une planète déjà en surchauffe.

Nos forêts ne cessent de brûler, notre bon sens continue de s’éteindre.

Ce billet est également issu du post publié sur le compte Instagram de Gwenaël, Décroissante .

À voir également sur Le HuffPost: Cet aéroport de Taiwan propose de faux voyages aux touristes désespérés

  • Nu chevron_right

    Journée sans voiture à Paris le 27 septembre : les véhicules électriques sont aussi interdits

    news.movim.eu / Numerama · Friday, 25 September - 16:27

Paris organise une nouvelle journée sans voiture le 27 septembre. Dans le cas des véhicules électriques, les motos et les voitures seront interdites même si elles utilisent une énergie décarbonée. Les gyropodes et les vélos à assistance électrique sont permis, en revanche. [Lire la suite]

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour ne manquer aucune vidéo !

L'article Journée sans voiture à Paris le 27 septembre : les véhicules électriques sont aussi interdits est apparu en premier sur Numerama .

  • Nu chevron_right

    Que faut-il attendre du Battery Day de Tesla ?

    news.movim.eu / Numerama · Tuesday, 22 September - 09:39

Tesla organise son « Jour de la batterie » ce mardi 22 septembre à 22h30, à l'occasion de l'assemblée générale de ses actionnaires. Pourquoi est-ce un événement important dans le monde de la voiture électrique ? [Lire la suite]

Voitures, vélos, scooters... : la mobilité de demain se lit sur Vroom ! https://www.numerama.com/vroom/vroom//

L'article Que faut-il attendre du Battery Day de Tesla ? est apparu en premier sur Numerama .